Un podium qui en appelle d’autres…

David Gaudu l’a fait ! Avec l’aide de toute son équipe, le jeune grimpeur de l’équipe Groupama-FDJ a obtenu son premier podium dans une épreuve World Tour au terme de la dernière étape gagnée au sprint par Sam Bennett (Bora-Hansgrohe).

Cette étape, forcément, serait une nouvelle occasion donnée aux sprinteurs de s’expliquer et si Marc Sarreau se ressentait encore de sa lourde chute il y a deux jours, il a trouvé la ressource et l’orgueil pour le disputer. Sa douzième place n’est certes pas spectaculaire mais elle en dit long de son tempérament.

Durant toute l’étape, il était resté dans le sillage de ses équipiers travaillant aussi pour mettre David Gaudu à l’abri des turbulences et des dangers. A l’arrivée, le jeune leader de l’équipe Groupama-FDJ pouvait laisser éclater sa joie.

« Je suis très très heureux de finir troisième de cette course World Tour, disait-il alors. Ce n’était pas une course facile, il a fallu faire attention, être vigilant tous les jours en raison des risques de bordures ou pour être placé au pied des ascensions. J’avais une équipe très forte et je suis heureux de lui offrir cette troisième place ! »

« Sincèrement, je pense que le stage en altitude, durant le mois de février et en compagnie de Thibaut (Pinot), Sébastien (Reichenbach), Rudy (Molard) et Georg (Preidler) m’a apporté de la force. Sur le plat et dans les montées, j’ai pu mettre plus de braquet. J’ai eu aussi une meilleure récupération entre les attaques et après les étapes. La première fois que j’ai fini troisième (étape 3), j’ai été surpris d’être avec Roglic et Valverde qui sont d’immenses champions. C’était différent la deuxième fois (étape 6) qui a été une confirmation, je m’étais senti super bien dans la montée au terme de laquelle j’ai fini devant Valverde ou Dan Martin qui sont de grands puncheurs. Enfin, conclut David en souriant, j’ai noté que dans le peloton des coureurs me disent bonjour et me laissent passer quand c’est nécessaire. C’est plus facile la vie… »

Non loin de David, Yvon Madiot avait le sourire et on le comprend bien. Le directeur sportif de l’équipe Groupama-FDJ a vécu une très belle semaine.

« Le bilan est très bon, dit-il. On était venu ici sans être dans l’inconnue avec des jeunes leaders, David Gaudu et Marc Sarreau et des coureurs confirmés pour les encadrer. Marc Sarreau n’a pas eu trop de chance puisque l’équipe était occupée à préserver les intérêts de David et quand il a eu une ouverture, il est tombé. Pour sa part, David obtient un premier podium qui en appelle d’autres mais ce podium est impressionnant avec Roglic, Valverde et Gaudu, le petit jeune qui monte.  »