Un nouveau top 10 pour Marc Sarreau

La course de vélo a repris. Au lendemain d’une étape neutralisée à la demande des coureurs afin de rendre hommage au jeune belge Bjorg Lambrecht (Lotto-Soudal), victime d’une chute dramatique lundi, la cinquième étape du Tour de Pologne a été gagnée par le Slovène Mezgec (Mitchelton-Scott). Au contact, Marc Sarreau a pris la huitième place.

« Cela s‘est fait à la patte, explique Franck Pineau, il n’y pas eu une grosse surprise, Mezgec est en grande condition. L’étape a été usante, animée par quatre échappés parmi lesquels Wallays (Lotto-Soudal), l’habituel compagnon de chambre de Bjorg Lambrecht. »

« L’arrivée était jugée au sommet d’un long faux-plat de près de 10 kilomètres, et beaucoup de sprinteurs ont sauté, tant c’est allé vite. Seuls Mezgec et Marc Sarreau ont tenu la roue des puncheurs. Aujourd’hui, nous avions deux coureurs forts, Romain Seigle qui a fait un boulot considérable et Marc Sarreau qui est très courageux. L’an dernier, dans le même sprint, il s’était relevé. Cette fois, il finit huitième. OK, ce n’est pas spectaculaire mais il était important de faire mieux psychologiquement que l’an dernier, d’autant que ça roulait aussi vite. Marc travaille, il progresse…»

« A présent, poursuit le directeur sportif de Groupama-FDJ, nous avons deux journées difficile qui vont faire le classement général du Tour de Pologne. Ce sera au tour de Kilian Frankiny de jouer mais ce sera sans Léo Vincent, malade, qui a abandonné. Déjà hier, au cours de l’étape neutralisée durant laquelle le peloton a roulé doucement, il n’était pas bien, il a eu du mal à rester dans les roues. Cela semblait mieux ce matin mais son état s’est aggravé en cours de route. »