Un goût d’inachevé

Ce n’est pas faute d’avoir essayé mais après la deuxième place de Johan Le Bon dans le prologue des Boucles de la Mayenne, l’équipe FDJ n’a pas réussi à s’adjuger une étape. Il est vrai que le vainqueur final Bryan Coquard (Direct Energie) a subtilisé deux des quatre succès mais dans une course figée, le Trèfle est finalement passé tout près de son objectif ce dimanche dans la dernière étape dont Marc Sarreau a pris la cinquième place.

« Sincèrement, dit Marc Madiot, il n’y a pas eu de course ! Tout était fait pour que ça arrive au sprint. Chaque jour j’ai demandé à mes coureurs de bouger, ils l’ont fait, mais seuls… »

Il est vrai que dans les deux premières étapes l’équipe FDJ a placé des coureurs dans les échappées, Sébastien Chavanel d’abord, Daniel Hoelgaard ensuite mais à chaque fois l’échappée n’a pu prendre du champ. A deux reprises, Yoann Offredo a essayé de relancer la course en sortant en contre mais personne ne l’a suivi.

« Dans le premier sprint qui a été houleux, explique Marc, Marc Sarreau a pris la huitième place. Le lendemain, Lorrenzo Manzin a fini cinquième et ce dimanche Marc Sarreau a également pris la cinquième place. C’est aujourd’hui que nous sommes passés tout près de la gagne puisque Marc a réglé le sprint du peloton à trois secondes du vainqueur Tom Scully (Drapac) qui a devancé ses trois compagnons d’échappée. Marc finit sur les talons du quatrième. De plus, en finissant deuxième de l’étape, Delaplace (Fortuneo-Vital Concept) a fait reculer d’un rang Johan Le Bon qui finit donc les Boucles de la Mayenne à la quatrième place. La bonne nouvelle est que Marc Sarreau va bien et que Lorrenzo Manzin va mieux.