Tobias Ludvigsson et Steve Morabito sont dans le coup !

La troisième étape du Tour Down Under gagnée par l’ancien champion du monde Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) a marqué la première sélection de la semaine. Trente-sept coureurs ont fini dans le même temps, Tobias Ludvigsson (19e) et Steve Morabito (25e) ont maintenu les intérêts de l’équipe Groupama-FDJ au classement général. Ils étaient les deux coureurs désignés avant le départ par leur directeur sportif.

Une étape très disputée, Groupama-FDJ très active !

« Il y a eu une belle bagarre d’entrée de jeu, explique Jussi Veikkanen. Deux sprints intermédiaires étaient disputés dans les vingt premiers kilomètres, il fallait être vigilant. Viviani (Deceuninck-Quick Step) a pris la première bonification et dans la foulée six coureurs l’ont suivi, dont Léo Vincent, pour constituer la première échappée. Viviani a pris la deuxième bonification et était donc leader virtuel de la course mais l’équipe CCC de Patrick Bevin a bien contrôlé, ne laissant jamais l’écart dépasser les trois minutes. Ils ont été repris à trois tours (25 kilomètres) de l’arrivée. »

La course a été relancée par Astana puis à deux tours de l’arrivée par le Team Sky mais sur un circuit dur et avec une chaleur harassante, il était difficile de faire des écarts. Matthieu Ladagnous, encore présent en tête, a alors été victime d’une crevaison et n’a jamais pu reprendre sa place.

Pas là pour faire de la figuration au classement général !

« La répétition des côtes a fait la différence, poursuit le directeur sportif de l’équipe Groupama-FDJ, il y a donc eu un sprint en petit comité. Sagan avait déjà gagné ici l’an dernier et savait comment s’y prendre. L’arrivée avec 1,8 kilomètres de descente était un peu kamikaze. Il a gagné assis sur la selle à 80 kilomètres/heure ! Dans le final, frustré du scénario de la veille, Miles Scotson s’était mis en tête de tenter quelque chose mais ses jambes ne le lui ont pas permis. Il a fini à 52 secondes du vainqueur. »

La quatrième étape, vendredi, avec le sommet de Montacute en juge de paix à 2,3 km de l’arrivée à Campbelltown, sera un moment clé de la semaine.

« Nous l’avons en tête, assure Jussi, nous l’avons reconnue en entier. Steve y avait terminé à une bonne place il y a quelques années et Tobias me semble vraiment bien. Nous aurons de l’ambition ! »