Tir groupé avec quatre coureurs dans les 15 premiers !

A la grande satisfaction de Philippe Mauduit, le groupe Thibaut Pinot a fait très fort pour sa première apparition en 2019. Le contre la montre du Tour de La Provence dessiné aux Saintes-Maries-de-la-Mer n’avantageait vraiment pas les grimpeurs mais derrière Benjamin Thomas (7e), Romain Seigle (11e), Sébastien Reichenbach (12e) et Thibaut Pinot (15e) ont répondu présents !

« Nous plaçons quatre de nos coureurs dans les quinze premiers, se félicite Philippe Mauduit, mais s’il y avait un classement des moins de 70 kilos, on gagnerait haut la main ! C’était un chrono dessiné pour des bêtes à rouler !  »

« Nous sommes placés et nous allons essayer de gagner » T. Pinot

Il est vrai que le podium est occupé par des coureurs qui ont des références dans l’exercice, Ganna (Team Sky), Langeveld (Education First-Drapac) et Cavagna (Deceuninck-Quick Step).

« Il y a eu un changement de vent en cours de route, poursuit le directeur sportif de l’équipe Groupama-FDJ. Pour Langeveld ou pour Romain (Seigle), il était de face puis de dos. Puis il a tournée et Antoine Duchesne a eu vraiment du bol puisque pour lui le vent était de face puis de face. Avec les conditions de vent finales, Sébastien Reichenbach a établi un bon temps de référence pour ses équipiers qui n’avaient pas encore pris le départ mais il ne faut pas oublier que nos coureurs ne sont pas de vrais spécialistes, ils sont plutôt des grimpeurs et sur ce parcours où il fallait pousser des watts, ils ont connu une bonne journée. Avec nos quatre coureurs placés, nous avons de quoi nous amuser au cours des trois prochaine étapes. »

Propos confirmé par Thibaut Pinot d’une autre manière : « Il y a toujours moyen de faire mieux, dit le leader de Groupama-FDJ, mais nous avons fait une bonne course. Nous sommes placés et nous allons essayer de gagner le Tour de la Provence ! »

« je suis content de ma première course sous le maillot de Groupama-FDJ » P. Mauduit

Pour cela, et dès demain entre Istres et La Ciotat, il va falloir déloger Filippo Ganna de la première place. Philippe Mauduit connaît bien le rouleur italien, il le dirigeait l’an dernier dans son ancienne équipe.

« Il peut-être surprenant, dit-il, l’an dernier au Tour de San Luis il avait très bien résisté dans une longue montée qui avait construit le classement général. Cette montée était très régulière, ce n’est pas le cas de celles qui nous attend. En attendant, je peux dire que je suis content de ma première course sous le maillot de Groupama-FDJ. »

retrouvez l’entretien avec Philippe Mauduit ici