Olivier Le Gac sur sa lancée !

Au surlendemain de sa prestation surprenante dans l’arrivée au sommet de Foia, Olivier Le Gac s’est à nouveau distingué dans la traditionnelle ascension de Malhão, qui concluait ce samedi la quatrième étape du Tour d’Algarve. Devenu puncheur-grimpeur le temps d’une course, le Breton de 26 ans a donc pris une solide dix-neuvième place au sommet, qui lui permet d’intégrer le top-20 du général avant le chrono final dimanche. Un contre-la-montre qui permettra aussi à Stefan Küng de s’exprimer pleinement. 

« C’était vraiment pas mal », Frédéric Guesdon

Ils étaient neuf aujourd’hui à ouvrir la route sur le Tour d’Algarve, sans qu’aucun ne représente un véritable danger pour le maillot jaune Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step). Le peloton est malgré tout resté bien vigilant et a constamment navigué à 2-3 minutes des hommes de tête. Puis tout s’est accéléré dans la dernière heure de course avec, surtout, le premier passage par la montée de Malhão. Une large sélection s’est opérée et une bosse non répertoriée, à dix kilomètres de l’arrivée, a de nouveau fait des dégâts. Ils n’étaient donc plus qu’une trentaine au moment d’aborder le juge de paix de la journée, l’Alto do Malhão, court (2,6 kilomètres) mais abrupte (9,6% de moyenne).

Encore bien présents, décidés à défendre leur place au général et confirmer leur performance de la deuxième étape, Olivier Le Gac et Kevin Geniets se sont alors battus pour garder la roue des favoris le plus longtemps possible. Comme jeudi, le Breton a été le dernier à céder, mais a tout de même récolté une belle 19e place sur la ligne. Le Luxembourgeois a lui fini 25e. « C’était vraiment pas mal, se félicitait Frédéric Guesdon. Kevin et Olivier avaient pour consigne d’attendre le final et de suivre les meilleurs autant qu’ils le pouvaient. Le scénario de l’étape a été assez basique puis la vitesse est montée d’un cran à 35 kilomètres de l’arrivée. Pour être là où ils étaient, il faut vraiment bien « marcher ». C’est un signe qu’ils sont en belle forme. C’est un bon résultat pour nous, on est assez satisfait de cette étape. On était venu sans grimpeur et on va presque faire aussi bien que quand on en avait ».

« Stefan va tout mettre en œuvre pour essayer de gagner le chrono », Frederic Guesdon

Au classement général, Olivier Le Gac pointe désormais au dix-neuvième rang, à 2’07 du maillot jaune, tandis que Kevin Geniets se situe à la vingt-quatrième place. Des positions qu’ils tâcheront naturellement de consolider, voire d’améliorer, lors du contre-la-montre de vingt kilomètres autour de Lagoa qui conclura le Tour d’Algarve dimanche. « Ils vont le faire à fond, assure Frédéric. De toute manière, ils auront donné le meilleur sur cette semaine de course et n’auront assurément aucun regret demain soir ». Un contre-la-montre d’autant plus intéressant à suivre qu’il marquera la première sortie de Stefan Küng dans la discipline cette saison. Le Suisse qui, rappelons-le, avait remporté cette même étape en 2019.

« Stefan a profité d’un temps mort aujourd’hui pour prendre les devants, mais quand il a vu que ça n’allait pas le faire, il s’est relevé en vue du chrono, précisait Frédéric après-coup. On va évidemment tenter de jouer la gagne avec lui demain. Je le connais et je sais qu’il va tout mettre en œuvre pour y arriver, même si ce sera dur de glaner cette victoire d’étape avec Remco Evenepoel, Rohan Dennis et d’autres sur la feuille de départ. Stefan fera son maximum, puis on verra, mais j’espère évidemment qu’il pourra faire aussi bien que l’année dernière. En tout cas, tout le monde va le faire à fond. C’est le dernier jour, il n’y a pas à penser au lendemain ».