Matthieu Ladagnous combatif, Miles Scotson pas verni !

Une échappée de Matthieu Ladagnous et une chute massive dans le dernier kilomètre de la deuxième étape du Tour Down Under ont constitué les principaux événements d’une journée de nouveau brûlante. Aucun coureur de l’équipe Groupama-FDJ n’est fort heureusement tombé mais le sprint final gagné par le Néo-Zélandais Bevin (CCC Team) a été compliqué pour Daniel Hoelgaard tandis que Miles Scotson, auteur de l’action décisive, a manqué de chance.

Ladagnous en animateur sous la chaleur !

« Il a fait toujours aussi chaud, explique Jussi Veikkanen, et aujourd’hui il n’y avait pas un souffle de vent. Ce fut une étape sans très grande excitation. Il y a eu une échappée de trois coureurs, l’Espagnol Castrillo (Movistar), Lea (UniSa) et Zakharov (Astana) mais après le deuxième sprint intermédiaire, ils ont arrêté de pédaler et le peloton est revenu sans faire d’efforts. Nous étions seulement à la mi-course. »

La course a ensuite été animée par Matthieu Ladagnous passé à l’attaque à 47 kilomètres de l’arrivée. Le peloton est parvenu à le maîtriser à 3,5 kilomètres de l’arrivée seulement. Fort justement, Matthieu a été désigné par l’organisateur « combatif de cette étape ».

La tentative de Scotson dans le final !

Le peloton était donc groupé au pied du faux-plat montant final mais une chute s’est produite dans le premier tiers du peloton qui s’est coupé en deux. A l’avant une trentaine de coureurs dont Miles Scotson, à l’arrière Tobias Ludvigsson et Daniel Hoelgaard qui ont fait immédiatement l’effort pour recoller.

A l’amorce du dernier virage, Miles a porté une attaque depuis la douzième place avec Bevin dans son sillage. Au moment où il s’apprêtait à prendre la tête, il a été victime d’un ennui mécanique et s’est arrêté de pédaler. Bevin a poursuivi son effort et l’a emporté !

« C’est vraiment dommage, assure son directeur sportif, Miles avait les bonnes jambes et pouvait obtenir un bon résultat. En revanche, Daniel Hoelgaard a essayé de remonter dans l’aspiration mais c’était difficile et il a pris la 14e place. »

Revenus à Adelaïde, les coureurs de l’équipe Groupama-FDJ ont sauté dans les baignoires remplies d’eau froide et de glace installées dans le quartier général de l’épreuve australienne.

« On avait été les premiers à initier ça ici l’an dernier, dit Jussi, d’autres équipes ont repris l’idée cette année. Je constate que nos coureurs ont bien supporté la chaleur aujourd’hui.  »