L’UAE Tour s’est clôturé ce samedi avec une septième étape dont l’arrivée était jugée au sommet de Jebel Hafeet, où s’est de nouveau imposé Tadej Pogacar, également vainqueur de l’épreuve. Au préalable, Clément Davy avait pour sa part intégré l’échappée du jour et avait résisté jusqu’aux premières pentes de l’ascension finale. Matteo Badilatti a dès lors pris le relais au sein de l’Équipe cycliste Groupama-FDJ et s’est fendu d’une solide dix-septième place sur la ligne. Le Suisse comme le train d’Arnaud Démare se projettent désormais sur leurs objectifs sur le Vieux Continent.

Au lendemain de la réussite d’une échappée sur l’UAE Tour, au détriment des sprinteurs, le début d’étape a été plus animé qu’à l’accoutumée ce samedi, et ce malgré une montée finale redoutable au programme. Pour ce dernier acte, l’Équipe cycliste Groupama-FDJ était particulièrement vigilante. « Les gars étaient motivés pour aller dans l’échappée car la course se terminant ce soir, il était aussi important de pouvoir faire des efforts », introduisait Sébastien Joly. « C’était la première fois depuis le début de la course que l’échappée était convoitée, on a donc mis du temps à sortir », témoignait Clément Davy, qui s’est finalement porté à l’avant en compagnie de Gianni Vermeersch (Alpecin-Fenix), Daryl Impey (Israel-Premier Tech), Michael Schwarzmann (Lotto Soudal), Michael Mørkøv (Quick-Step Alpha Vinyl), Kaden Groves (BikeExchange-Jayco) et Joris Nieuwenhuis (Team DSM). « Une fois sortis, nous avons continué sur un bon rythme, reprenait Clément. On a roulé à 50 km/h de moyenne dans la première heure. Je n’avais pas de super jambes aujourd’hui, alors j’ai fait avec les armes que j’avais. J’ai encore joué au jeu du chat et la souris, mais pour une fois, c’était moi la souris ». Or le chat, ce samedi, était décidé à ne pas octroyer trop d’avance aux hommes de tête. L’écart a ainsi constamment fluctué entre deux et trois minutes, et les fuyards n’ont donc jamais réellement pu espérer quoi que ce soit.

« Des efforts qui vont me servir », Clément Davy

À la suite d’une nouvelle accélération à l’approche de l’ascension finale, le peloton est même revenu à moins d’une minute du Mayennais et de ses compères du jour. « Je suis content de mon pied d’ascension également, car ce n’est jamais simple de passer de 140 kilomètres tout plats à un col de dix kilomètres, ajoutait-il. Je suis très heureux de cette première expérience en échappée, ce sont de bons efforts qui vont me servir pour la suite ». Clément Davy a été repris à environ huit bornes du sommet par un peloton mené grand-train, et au sein duquel Matteo Badilatti s’est accroché au mieux. Du fait de la bataille entre les favoris, le grimpeur helvète a été distancé à cinq kilomètres de la ligne, mais il ne restait déjà plus grand monde. Il a d’ailleurs mieux terminé que certains pour venir couper la ligne en dix-septième position, à 1’30 du vainqueur Tadej Pogacar. « Les mecs ont vraiment bien bossé autour de Matteo pour bien le placer au pied de l’ascension, ça lui a permis d’être dans de bonnes dispositions, ajoutait Sébastien. Sa vingt-troisième place au général est anecdotique, mais du point de vue de l’étape, il y a une progression par rapport à la dernière arrivée au sommet, il était mieux. On est content pour lui de ce point de vue et ça présage de belles choses le concernant dans les prochaines semaines. Les autres ont monté à leur rythme pour finir cet UAE Tour dans de bonnes conditions. Demain, c’est retour en Europe ! ».

A lire dans cette catégorie…

1

 - étape 5
1

 - étape 4
0

 - étape 3

1 commentaire

Jac34

Jac34

Répondre

Le 27 février 2022 à 07:18

Très bonne prestation de l’équipe . Quel plaisir de voir la Groupama-FDJ dans une échappée et hier nous avons été gâtés.