La belle étape d’Arnaud Courteille

Il n’y a rien à dire, l’équipe FDJ a fait un beau Tour de Catalogne et l’a conclu par la très belle échappée d’Arnaud Courteille, repris dans le dernier tour par les costauds du peloton qui se sont livrés à une belle bagarre pour faire vaciller Nairo Quintana (Movistar) qui n’a pas finalement tremblé. L’étape est revenue à un rescapé de l’échappée, le Russe Tsatevich (Katusha).

Cette étape proposant huit ascensions de la colline olympique de Montjuich ne semblait pouvoir être celle des baroudeurs, beaucoup de coureurs pouvant encore prétendre à la victoire dans le Tour de Catalogne mais finalement 11 hommes ont trouvé l’ouverture et ont réussi à tenir la dragée haute au peloton jusqu’au dernier tour.

Dans ce groupe, en dépit des attaques fréquentes de Mohoric (Lampre-Merida) notamment, Arnaud Courteille n’a rien lâché même s’il a été victime de ses efforts dans le dernier tour. Il lui a manqué quelques mètres seulement pour tenir le peloton des favoris au sommet de la dernière ascension et aller jouer une place dans le Top 10.

« Arnaud a fait une très belle étape à l’image de sa semaine, assure son directeur sportif Thierry Bricaud. Il finit le Tour de Catalogne pas mal du tout même s’il lui manque un petit quelque chose, la bonne carburation, celle qu’il avait dans la Vuelta par exemple mais il n’en est pas loin… Forcément il est un peu frustré de n’avoir pas eu un petit résultat ici mais ce n’est pas grave. Dans un contexte général, je trouve que l’équipe a vraiment bien travaillé cette semaine. Hormis Lorrenzo Manzin et Cédric Pineau qui ont mis pied à terre aujourd’hui, ils ont tous fini et ce travail va leur être utile au cours des prochaines compétitions. C’est très encourageant. »