Avant d’aller chercher les sommets ces prochains jours, l’UAE Tour proposait ce mardi un exercice chronométré à Ajman, sur un parcours relativement court de neuf kilomètres. Stefan Bissegger a vaincu le champion du monde de la discipline à cette occasion, alors qu’Arnaud Démare a réalisé un très solide chrono pour prendre la seizième place du jour. Demain, direction Jebel Jais et ses dix-neuf kilomètres d’ascension.

C’est un véritable chrono pour spécialistes qui constituait la troisième étape de l’UAE Tour ce mardi, au lendemain de deux sprints massifs. Le tracé rectiligne dessiné à Ajman ne devait ainsi, en théorie, accoucher d’aucune réelle surprise. « C’était un contre-la-montre de neuf kilomètres avec simplement un rond-point pour faire demi-tour, spécifiait Sébastien Joly, le directeur sportif de l’Équipe cycliste Groupama-FDJ. Le vent était plutôt favorable à l’aller et logiquement défavorable au retour, ce qui entraînait un petit différentiel de vitesse entre les deux portions ». Jacopo Guarnieri, Ignatas Konovalovas et Ramon Sinkeldam ont été les premiers membres de l’équipe à boucler le circuit. S’est ensuite présenté Clément Davy sur la rampe de lancement, et le jeune Mayennais a établi une honnête marque en 10’29’’. Miles Scotson a fait mieux en 10’22’’ une vingtaine de minutes plus tard mais c’est finalement Arnaud Démare qui a réalisé le meilleur temps au sein de la Groupama-FDJ en 10’16’’. Cela lui a notamment permis d’accrocher la seizième place du jour, à trente-trois secondes du vainqueur Stefan Bissegger.

« Un chrono exotique », Sébastien Joly

« Arnaud est très content de son chrono, commentait Sébastien. Ça lui a aussi permis de faire un bel effort de dix minutes. Du point de vue de sa préparation, c’est très bien en vue des prochaines échéances. Il y a un petit peu de déception chez Miles mais quand on regarde le classement, il y a quand même de très bons rouleurs ici et ce n’est donc pas si mal. Ce chrono n’était pas un objectif au départ, mais on a désormais pris l’habitude, quelles que soient les courses, d’être bien concentrés sur les contre-la-montre. C’est ce qu’on a fait aujourd’hui. Tout le monde était bien impliqué. Ça restait un chrono malgré tout exotique car on ne dispose pas de toute l’infrastructure qu’on a généralement en Europe, mais tout le staff était bien investi auprès des gars et il y avait une bonne organisation ». À l’issue de cette épreuve solitaire, Arnaud Démare pointe au quatorzième rang du général, mais l’ancien champion de France sera bien moins à son aise mercredi. « Demain, c’est une arrivée au sommet, alors place à Matteo, ponctuait Sébastien. On le mettra dans de bonnes dispositions au pied afin qu’il puisse bien s’exprimer dans cette longue ascension ».

A lire dans cette catégorie…

Aucun commentaire