Alexys Brunel a terminé l’UAE Tour comme il l’avait débuté : en faisant la course en tête. Membre de la bonne bordure le premier jour avant un coup de moins bien, le jeune Nordiste s’est ce samedi échappé lors de la dernière étape de l’épreuve, à Abu Dhabi. S’il n’a pu empêcher le sprint massif attendu, remporté par Caleb Ewan, il a revanche, à l’instar des ses coéquipiers, pu profiter de sa semaine dans les Émirats pour peaufiner sa forme. 

Contre-la-montre exclu, l’ultime étape de l’UAE Tour 2021 était aussi la plus courte. Moins de 150 kilomètres étaient au programme ce samedi et l’issue semblait une nouvelle fois inévitable. « C’était plus ou moins un copier-coller d’hier, mais avec Abu Dhabi au lieu de Dubaï comme décor », indiquait ainsi Jussi Veikkanen. Tout le monde attendait donc un sprint aujourd’hui, mais trois hommes ont tout de même pris les devant dès les premiers instants. Deux coureurs de la formation Astana Premier Tech (Matteo Sobrero et Samuele Battisttela), mais aussi Alexys Brunel. « Il était motivé pour faire un petit raid devant, relatait Jussi. Ils ont pris jusqu’à trois minutes d’avance mais on connaissait le scénario. En plus, une partie bien exposée au vent après la mi-course était susceptible d’agiter le peloton ». Cela n’a pas manqué. À environ soixante-cinq kilomètres de l’arrivée, la formation Ineos a initié un coup de bordures, un groupe de vingt s’est détaché et a bientôt rattrapé le coureur de la Groupama-FDJ présent en tête. « Alexys a été repris à 60 kilomètres mais a réussi à rester dans ce premier groupe », précisait encore Jussi. Un bras de fer s’est engagé pendant une quinzaine de kilomètres entre la première bordure et le peloton principal avant que tout ne revienne dans l’ordre. « Une grande partie du final était vent de face, ce qui a bien calmé le jeu », ajoutait Jussi. Un regroupement général s’est donc opéré, Alexys Brunel a momentanément tenté de reprendre les rênes, mais sans succès.

« Tout le monde est opérationnel », Jussi Veikkanen

« C’était quand même une bonne journée, c’est passé rapidement, disait l’intéressé. Je souhaitais être à l’avant, l’équipe aussi, et j’ai donc attaqué dès le kilomètre zéro. C’est simplement dommage que les équipes de sprinteurs ne nous aient pas laissé un peu plus de marge aujourd’hui, pour pouvoir jouer un peu plus ». « Derrière, il n’y a pas eu de deuxième course, reprenait Jussi. En plus, il y a eu une grosse chute avec Yates et le peloton a ralenti ». Le second du général a plus tard repris sa place, les équipes de sprinteurs ont mis en route dans le final et Caleb Ewan a ravi la victoire sur la ligne, clôturant ainsi l’édition 2021 de l’épreuve, remportée par Tadej Pogacar. « Le bilan de la semaine est plutôt bon pour nous, expliquait Jussi Veikkanen. Même si nous n’avons pas réussi à faire mieux que la septième place d’Anthony sur le pur plan sportif, il y a eu de l’envie et de l’engagement tous les jours. Il y a eu des bonnes tentatives, les gars ont bien travaillé et tout le monde est opérationnel pour la suite. Pour certains, c’était d’ailleurs une remise en route et on peut dire qu’elle s’est faite dans de bonnes conditions ici ». « C’était une bonne semaine, disait effectivement Alexys.  J’ai eu de très bonnes sensations et j’ai pu aider Anthony du mieux possible jusqu’à son abandon. C’est une belle course, et même si c’est parfois ennuyant de rouler dans le désert et sur des autoroutes, c’est très bien pour la préparation ».

A lire dans cette catégorie…

Aucun commentaire