Alexys Brunel dans son élément, Anthony Roux reste placé

Au lendemain d’une étape à bordures et à la veille du premier test en montagne, l’UAE Tour proposait ce lundi un contre-la-montre individuel de treize kilomètres. Spécialiste de l’exercice, Alexys Brunel a réalisé la meilleure prestation de l’Équipe cycliste Groupama-FDJ avec une honorable dix-septième place, le tout pour son premier chrono au niveau WorldTour. Anthony Roux conserve lui sa place dans le top 10 du classement général alors que les grimpeurs sont attendus demain à Jebel Hafeet.

Matthieu Ladagnous a aujourd’hui été le premier coureur à quitter la rampe de lancement, ouvrant donc le bal d’un chrono très roulant de treize kilomètres sur l’île d’Al Hudayriat. « C’était un parcours bien plat, et une fois parti, il n’y avait plus besoin de toucher les freins jusqu’à l’arrivée, complétait Jussi Veikkanen. Ce n’était pas technique, les grandes courbes se passaient avec les prolongateurs. Ça soufflait un peu tout au long de la journée, mais ce sont surtout les jambes qui parlaient ». Eclaireur du jour, Matthieu Ladagnous a de fait établi la première marque de référence, en 15’07, mais c’est le Suisse Stefan Bisseger qui a longtemps siégé tout en haut du classement provisoire grâce à un temps de 14’10. Plus tard, en spécialiste de la discipline, Alexys Brunel s’est rapproché à trente-quatre secondes de la meilleure marque, le plaçant juste au-delà du top 10 virtuel. Le jeune Nordiste de 22 ans a finalement hérité de la dix-septième position après le passage de tous les concurrents, signant ainsi son premier top 20 dans le WorldTour. « Hier, il a tout simplement subi une fringale, expliquait Jussi. Dans une course aussi nerveuse, il ne faut pas oublier de s’alimenter et il l’a payé cash. Il a quand même bien récupéré dans la nuit et a réussi à faire un bon chrono aujourd’hui. Il est resté bien motivé pour son exercice de prédilection et il y a une belle petite performance au bout. C’est rassurant pour lui ».

« C’était déjà un bon test », Jussi Veikkanen

Huitième du classement général ce matin et dernier représentant de la Groupama-FDJ à s’élancer, Anthony Roux a lui aussi tenu à s’appliquer. « Comme tous ceux qui étaient dans la première bordure et qui se sont donnés jusqu’au bout hier, il y avait forcément un peu de fatigue, resituait Jussi. Mais Anthony s’est investi pleinement et il a fait un chrono correct. Ce n’était pas un chrono sensationnel mais il a bien limité les dégâts vis-à-vis du classement général ». L’ancien champion de France s’est d’ailleurs hissé à la septième place d’un général désormais dominé par Tadej Pogacar. Le maillot jaune Mathieu van der Poel n’a pu défendre ses chances, étant contraint de quitter l’épreuve avec l’ensemble de son équipe en raison d’un cas de Covid-19 au sein de son staff. Filippo Ganna a par ailleurs raflé son huitième chrono consécutif, faisant ainsi honneur à son maillot arc-en-ciel. « Pour plusieurs de nos coureurs, reprenait Jussi, c’était le premier contre-la-montre de l’année et le premier sur les nouveaux vélos. C’était déjà un bon test de ce point de vue là ». Demain, bon nombre de coureurs feront face à leur première arrivée au sommet de la saison, du côté de Jebel Hafeet. « Il y a d’abord une bonne partie de l’étape à faire dans le désert, rappelait Jussi. Les grimpeurs auront sans doute envie de s’exprimer mais il ne faut pas non plus oublier la place d’Anthony au général. Il connait la montée pour l’avoir faite il y a deux ans. Maintenant, il faut arriver sans trop de dégâts au pied de l’ascension finale, puis on verra. Comme aujourd’hui, ce sont les jambes qui parleront ».