Une sixième place et un cochon pour Olivier Le Gac

Olivier Le Gac n’a pas loin de Lannilis où est tracée la ligne d’arrivée du Tro Bro Leon à son domicile et c’est avec un petit cochon récompensant le meilleur Breton de l’épreuve qu’il a voyagé dimanche soir. Il a pris la sixième place d’une course gagnée en solitaire par Laporte (Cofidis) et marquée par la solidité des coureurs de l’équipe Groupama-FDJ

Une semaine après Paris-Roubaix, cette course marque la fin du cycle des coureurs flandriens, les pavés du Nord étant remplacés par les 33 kilomètres de chemins empierrés qui s’appliquent, année après année, à faire la sélection.

« Nos coureurs étaient tous dans le match » T. Bricaud

« Trois coureurs dont les Belges Marchand (Cibel-Cebon) et De Jonghe (Tarteletto-Isorex) se sont échappés en début de course, explique Thierry Bricaud, et si leur avance a semblé importante, jamais le peloton ne leur a laissé la moindre chance. Il y avait beaucoup de vent, tout le monde est resté vigilant et le peloton a opté pour un mode rouleau compresseur. Nos coureurs étaient tous dans le match et malheureusement, Daniel Hoelgaard a été distancé sur crevaison en pleine bagarre. La seule crevaison en ce qui nous concerne… »

A 60 kilomètres de l’arrivée, Benjamin Thomas a pris place dans une échappée de cinq coureurs qui a bien occupé le peloton. Avec lui il y avait déjà Laporte et Gaudin (Direct Energie) qui a pris la deuxième place, Boudat (Direct Energie) et Van den Bergh (ag2r-La Mondiale) qui sont tombés et Daniel (Fortuneo-Samsic).

A l’entrée sur le circuit final, il restait 19 coureurs groupés capables de gagner. Puis douze et notamment Matthieu Ladagnous et Olivier Le Gac.

Ce dernier a attaqué une première fois avec trois autres coureurs, puis une nouvelle fois avant que Laporte n’entre en action et couvre seul le dernier tour. Derrière lui, Matthieu a été victime d’une chute. La veille, dans le Tour du Finistère, il avait pris dans le visage le rétroviseur d’une voiture suiveuse qui s’était décroché après un choc avec un coureur.

Derrière Laporte et Gaudin, Olivier a pris la sixième place et a offert un nouveau top 10 à son équipe au lendemain du Tour du Finistère où David Gaudu, trop nerveux, a été victime de ses efforts.