Une erreur de parcours fatale

L’équipe Groupama-FDJ a vécu un événement peu banal et bien regrettable dans le final des Trois Vallées Varésines. Ses trois coureurs échappés et très bien partis pour obtenir un super résultat ont été victimes d’une erreur de parcours à la sortie d’un rond-point !

« Luis Leon Sanchez venait d’attaquer et comptait vingt secondes d’avance sur un groupe de seize coureurs formé à l’initiative de David Gaudu, accompagné de Rudy Molard et Valentin Madouas, explique Philippe Mauduit. Les deux motos ouvreuses intercalées entre Sanchez et le groupe ont tiré tout droit dans un rond-point au lieu de tourner à droite et ont embarqué les coureurs sur une mauvaise route. Dans ce groupe, il y avait de sacrés clients tels que Valverde (Movistar), Dan Martin (UAE-Emirates) ou Formolo (Bora-Hansgrohe). Des favoris, il ne manquait que Roglic (Jumbo-Visma) et c’est toute l’ironie du sort puisqu’il a gagné ! »

« Les gars étaient vraiment furieux ! »  P. Mauduit

« C’est décevant, poursuit le directeur sportif de Groupama-FDJ. Je ne sais pas si on aurait gagné mais nous étions la seule équipe avec trois coureurs à l’avant. Il restait douze kilomètres donc et la côte la plus difficile à escalader. On peut raisonnablement penser que ça ne nous était pas défavorable. Jusque-là, la course avait été super dure, sans temps mort et le fait qu’on soit capable d’être à trois dans le groupe de tête, ça parle. Les gars étaient vraiment furieux ! »

« De notre côté, William Bonnet qui ne se sentait pas bien pendant le Grand Prix Beghelli va mieux, il a fait 150 kilomètres en faisant du travail pour ses leaders. En revanche, nous avons une alerte pour Sébastien Reichenbach qui a souffert d’une poussée de fièvre et après 80 kilomètres, on l’a fait monter dans le bus. »

« Demain on retourne au charbon dans Milan-Turin qu’on connaît bien puisque Thibaut Pinot l’avait emporté il y a un an après un gros travail de David Gaudu. J’espère vraiment voir l’un de mes coureurs en claquer une cette semaine… »