Steve Morabito, de mieux en mieux !

L’équipe Groupama-FDJ ne quitte plus les avant-postes en Italie. Au lendemain d’une longue échappée d’Antoine Duchesne, Steve Morabito a saisi sa chance à son tour et a confirmé son net retour en condition après un début de saison compliqué.

« C’est parti au kilomètre zéro sous des trombes d’eau, explique Franck Pineau, et Steve Morabito, vigilant, a été accompagné de sacrés rouleurs, le Belge Keisse (Quick Step Floors), le Slovène Koren (Bahrain-Merida) et l’Italien Cataldo (Astana). Ça roulait vite, Steve était avec de vrais clients, la moyenne d’âge de cette échappée était de 33–34 ans. Il y avait beaucoup d’expérience. En direction de Filottrano, la ville où vivait Michele Scarponi mort l’an dernier à l’entraînement et où était tracée la ligne d’arrivée, les hommes de tête ont compté 6’15’’ au maximum. L’un des favoris, Aru (UAE-Team Emirates) a connu des soucis et le peloton a nettement accéléré. Steve a été repris à un tour de l’arrivée, dans la montée très dure qu’il fallait escalader trois fois. »

« Matthieu Ladagnous a fait très belle impression. »

La victoire est revenue à Adam Yates (Mitchelton-Scott) qui a devancé de 7 secondes un groupe de 20 costauds. Dans le groupe suivant, Matthieu Ladagnous a fait très belle impression.

« Demain, poursuit le directeur sportif de l’équipe Groupama-FDJ, l’étape est promise à un sprinteur et nous allons mettre Marc Sarreau au chaud avant de l’aider à faire un beau sprint.  »

Par Gilles Le Roc’h.