Marc Sarreau, d’un peu trop loin

Marc Sarreau a pris la cinquième place de la deuxième étape des Quatre Jours de Dunkerque gagnée au sprint par l’Allemand Greipel (Lotto-Soudal) au terme d’une étape que l’équipe Groupama-FDJ a maîtrisée de bout en bout.

« Oui, dit Thierry Bricaud en souriant, cette étape était un peu à l’image de la première. Puisque Marc Sarreau portait le maillot rose de leader, nous avons assumé nos responsabilités et avons contrôlé le peloton, cette fois avec l’aide de Vital Concept. Une nouvelle fois, Mika Delage et Bruno Armirail ont roulé, longtemps. »

« il est nécessaire de faire souffler Bruno Armirail et Mika Delage » T. Bricaud

L’échappée de Brice Feillu (Fortuneo-Vital Concept) et Connor Dunne (Aqua Blue Sport) a animé cette étape jusqu’à 11 kilomètres de l’arrivée sans qu’ils aient un seul moment l’illusion de pouvoir combattre pour la victoire. Le sprint a été, comme souvent, une question de placement, de nerfs et de réussite.

« Daniel Hoelgaard devait emmener le sprint pour Marc, poursuit le directeur sportif de Groupama-FDJ, mais tous deux se sont perdus à 1,5 kilomètres de l’arrivée. Du coup Marc a abordé l’emballage final d’un peu loin et a dû se contenter de la cinquième place. Je pense qu’il avait les jambes pour faire mieux mais ce n’est pas dommage qu’il n’ait plus le maillot à défendre parce qu’il est nécessaire de faire souffler Bruno Armirail et Mika Delage. Le principal est que nous soyons dans le match pour le classement général. »

La troisième étape jeudi de Fort-Mahon à Ecques devrait une nouvelle fois s’achever par un sprint même si le parcours est encore un peu plus dur. Rien que ne puisse mettre à mal la confiance de Groupama-FDJ.