Le Trèfle n’avait pas opté pour la bonne option

En débutant son récit par ‘’aujourd’hui, on n’est pas tombé’’ Yvon Madiot avait le sourire. Certes la troisième étape du Tour du Limousin gagnée par Cyril Gautier (ag2r-La Mondiale) n’a pas répondu aux attentes du directeur sportif de l’équipe FDJ et de ses quatre coureurs mais le principal est bien qu’il fallait mettre un terme à cette mauvaise spirale.

« Un gros coup est parti après 30 minutes de bagarre, précise Yvon, et nous n’avions pas prévu d’y aller. On avait fait le pari de garder de l’énergie pour la bagarre du final. Dommage, ce n’était pas la bonne option. On pensait qu’ag2r-La Mondiale viserait le général, elle a fait l’étape. »

« Je pense qu’on va jouer autrement… » Y.Madiot

Il est vrai que le Trèfle n’a pas non plus toutes les cartes en main. Deux de ses coureurs, David Gaudu puis Cédric Pineau ont abandonné et ses deux stagiaires ont aujourd’hui marqué un peu le coup. « La fatigue s’installe pour les petits jeunes, dit Yvon, mais ils n’ont pas été avares de leurs efforts. Romain Seigle a encore mal au dos et à l’épaule et Bruno Armirail, qui reste placé au général, n’était pas super. Mes deux vieux, Ignatas Konovalovas et Kevin Reza s’occupent des jeunes, notamment de Bruno puisqu’il est notre meilleure carte. Demain, puisque ce sera une arrivée traditionnelle dans un faux-plat montant à Limoges, je pense qu’on va jouer autrement… »

Par Gilles le Roch