Kevin Geniets a du culot !

Kevin Geniets, transfuge il y a quelques semaines de la formation continentale de Groupama-FDJ, réussit des débuts professionnels plutôt épatants. Actif et ne manquant pas de culot, il a pris la huitième place de Paris-Camembert gagné par Cosnefroy (ag2r-La Mondiale).

Comme toujours la course normande s’est jouée dans les côtes qui ont fait sa réputation même si le parcours a changé depuis deux ans. Après une échappée de deux coureurs de l’équipe Vital Concept, Ermenault et Cam, la course s’est emballée à 35 kilomètres de l’arrivée, neuf hommes parvenant à faire le break et revenant sur le futur vainqueur, Cosnefroy, qui avait anticipé. Parmi eux Kevin Geniets et Daniel Hoelgaard. Malheureusement ce dernier a flanché dans la dernière côte à neuf kilomètres de l’arrivée mais Kevin a tenu bon. Il a même attaqué à 800 mètres de la ligne d’arrivée !

« Le petit a attaqué dans le dernier kilomètre, dit Thierry Bricaud, c’est très bien, il a du culot et ne se pose pas de questions. C’est même très encourageant. C’est dommage, la dernière côte était en trop pour Daniel Hoelgaard qui a fait une bonne course. Dans le final, derrière l’échappée, un groupe de costauds est sorti et il y avait Benjamin Thomas mais ça a quelque peu tergiversé. En fait, tous les gars étaient bien, hormis Miles Scotson qui a besoin de souffler et c’est bien normal parce que son début de saison a été dense ! »

Cap désormais sur les deux prochaines épreuves de la Coupe de France, le Tour du Finistère samedi et le Tro Bro Léon dimanche.