David Gaudu assure, ses équipiers aussi

Le prologue du Tour de Romandie a été remporté par un rouleur slovène, Jan Tratnik (CCC Team), il a devancé d’une seconde son compatriote Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Le résultat pour l’équipe Groupama-FDJ a été satisfaisant. Pour sa reprise, Stefan Küng a signé le septième temps à 5’’, Benjamin Thomas, à 6’’ s‘est offert le maillot blanc de meilleur jeune et David Gaudu, très appliqué, a bien limité l’écart, pointant à 8 secondes.

Deux jours après sa très belle sixième place dans Liège-Bastogne-Liège, le jeune leader de l’équipe Groupama-FDJ a confirmé son excellente condition. Surtout il a proposé d’excellentes dispositions dans cet exercice et c’est assez nouveau pour lui.

« Je suis satisfait, disait-il. Ce prologue n’était pas facile avec deux montées précédant un final descendant. J’ai commis une ou deux erreurs techniques mais c’est la jambe qui a parlé. C’est une bonne manière de commencer cette semaine qui proposera de belles étapes accidentées et une autre de montagne samedi. Il me faut voir comment ça va courir, voir qui va faire la course. L’étape de samedi avec trois cols précédant une arrivée au sommet de Torgon sera décisive avant le dernier chrono.  »

« Il l’a bien travaillé, je sais même qu’il le fait de plus en plus mais il m’a un peu bluffé » Y. Madiot

Dans sa voiture, Yvon Madiot a apprécié la performance d’ensemble de ses coureurs, bien sûr celle de son jeune leader.

« La petite bosse pavée a fait un peu de mal à Stefan, dit-il, il y a perdu un peu de temps mais c’était un parcours pour puncheur. Il a bien fini mai il n’avait pas fait d’efforts violent depuis Paris-Roubaix et dans ce prologue il fallait monter dans les pulses. Il l’a fait à l’entraînement mais rien ne remplace la course. Dans ce prologue, Kilian Frankiny a eu un peu de chance, il a failli cogner un chien et son maître à 150 mètres de la ligne d’arrivée et c’est à se demander ce qu’ils faisaient là ! Benjamin Thomas est le meilleur jeune en loupant deux virages, il y a perdu un peu de temps mais a très bien fini. Enfin David a été hyper propre. Pour ma part c’est la première fois que dans un chrono je le vois posé, calme, concentré, sans partir dans tous les sens. Il l’a bien travaillé, je sais même qu’il le fait de plus en plus mais il m’a un peu bluffé. Pour conclure, ce n’était pas un super parcours pour Sébastien Reichenbach et c’était la reprise pour Steve Morabito qui n’avait pas couru depuis sa chute survenue à la veille du départ du Tour de Catalogne.  »

« Je pense que ça va convenir à David. Il est en très bonne condition« 

Le tableau est dressé. L’équipe Groupama-FDJ aborde le Tour de Romandie avec ambition et un prologue d’une course d’une semaine reflète, souvent, l’état physique des coureurs.

« Cette semaine, poursuit Yvon, je pense qu’on a un coup à jouer. Il y a des étapes casse pattes avant une montée raide samedi pour finir l’étape de montagne. Je pense que ça va convenir à David. Il est en très bonne condition, Liège-Bastogne-Liège l’a montré. Son podium de l’UAE Tour l’a mis en confiance, il a justifié tout le travail effectué. Ici, on a de belles cartes à jouer, on est serein et je pense qu’on va faire un bon Tour de Romandie chez nous. On est quand même l’équipe suisse la mieux représentée, avec quatre coureurs helvétiques sur sept ! Et puis il y a William Bonnet, l’autre directeur sportif de l’équipe mais lui est dans le peloton. William, c’est mon assurance. Il va calmer les jeunes, les faire courir placé. Quand il est là, je ne suis jamais inquiet !  »