Antoine Duchesne peut être satisfait de lui

C’était, sur le papier, l’étape de Tirreno-Adriatico la moins favorable à l’équipe Groupama-FDJ. Ce samedi soir, à Sarnano-Sassotetto, les directeurs sportifs Jussi Veikkanen et Franck Pineau étaient très satisfaits de leurs troupes. À juste titre… Notamment Antoine Duchesne auteur d’une échappée de 180 kilomètres.

« Compte-tenu de la difficulté de cette étape, dit Franck Pineau, des trois cols précédant la longue ascension finale, Antoine a été magnifique. Il est tout un sauf grimpeur mais a entendu la consigne du matin quand nous préconisions de prendre l’échappée. Ils se sont retrouvés à six devant et ont été repris à huit kilomètres de l’arrivée. Antoine a tenté un très joli coup et peut-être satisfait de sa journée. »

Il a donc été question de ces consignes offensives ce matin et puis d’autres encore, faisant référence au travail à faire, et une nouvelle fois le staff de l’équipe ont dit leur satisfaction.

« Le groupe a bien travaillé pour l’avenir. »

« En espérant le coureur échappé qui fut Antoine, nous avions demandé aux gars de faire des efforts, de ne pas aller trop vite dans le Grupetto des coureurs attardés. Notre sprinteur Marc Sarreau a joué la sécurité et c’est normal mais le groupe a bien travaillé pour l’avenir. Steve Morabito, finissant dans le même temps que Roglic, le vainqueur d’hier, s’est appliqué à faire une bonne montée. De même que Matthieu Ladagnous et Davide Cimolaï qui sont pressentis pour Milan-Sanremo. Daniel Hoelgaard qui avait pris du retard dans sa préparation en raison de la météo en Norvège, va bien mieux également. Nous seulement nous avons existé dans la course mais en plus les gars sont très appliqués et sérieux ! »

Par Gilles Le Roc’h.