Anthony Roux conjugue le chiffre 3

Comme Yvon Madiot l’avait laissé entendre vendredi soir, l’équipe Groupama-FDJ a été très active dans la quatrième étape du Tour du Limousin sans parvenir, toutefois, à obtenir une nouvelle victoire qui s’est dérobée sous les roues d’Anthony Roux à vingt mètres de la ligne d’arrivée. Troisième et devancé par son ancien équipier Lorrenzo Manzin (Vital Concept), il s’est également adjugé la troisième place du classement final.

Tout s’est joué dans les rues de Limoges et sur un circuit exigeant qui a vu les membres de l’échappée matinale, notamment Montaguti (ag2r-La Mondiale), Sicard (Direct Energie) ou Vendrame (Androni-Sidermec) rendre les armes. Leur avantage avait atteint 4’30’’, l’équipe Groupama-FDJ a gommé les deux dernières minutes en mettant à contribution Jérémy Roy, Benoît Vaugrenard, Clément Davy et Benjamin Thomas. Dans l’unique but de voir Anthony Roux lever les bras une nouvelle fois.

« Dans le sprint, j’ai commis une erreur en lançant de trop loin. » A.Roux

« En début d’étape, dit le champion de France, je ne me sentais pas très bien et je ne me sentais pas à la hauteur pour disputer le sprint final. Je n’étais donc pas très chaud pour demander à mes équipiers de rouler. Yvon Madiot en a décidé autrement et ça m’a mis dans la course. Au final c’est bien parce que j’ai aussi un rôle à assumer. Dans le sprint, j’ai commis une erreur en lançant de trop loin. Je me disais que c’était le moyen de créer éventuellement une cassure à l’usure et par le jeu des bonifications réussir à gagner le Tour du Limousin mais je n’étais pas à 100%. J’ai fait un gros sprint le premier jour, pas aujourd’hui. Manzin et Canola m’ont sauté sur la ligne. Toutefois, le bilan est bon pour nous. C’est dur dans la tête d’être efficace à 100% tous les jours mais c’est positif.  »

Par Gilles Le Roc’h