Actualités

toutes les actualités

Thibaut Pinot se place sur le podium

le 15 mai 2018 - Tour d'Italie, Etape 10, Penne – Gualdo Tadino (244 km)
Lors de la journée de repos Thibaut Pinot avait relevé le piège constitué par la dixième étape débutant aujourd’hui par un col de 15 kilomètres, le Fonte della Creta. Le piège s’est refermé sur le Colombien Chaves (Mitchelton-Scott), deuxième du classement général et porteur du maillot bleu du meilleur grimpeur, distancé et éliminé de la course au titre.

 

Après un rude travail de Jérémy Roy en tête du premier peloton, l’équipier du maillot rose a fini à 25 minutes du vainqueur, le Slovène Mohoric (Bahrain-Merida). Thibaut occupe désormais la troisième place du classement général.

 

Au cours de cette journée de repos et de la conférence de presse qui avait révélé un leader de l’équipe Groupama-FDJ à la fois serein et détendu, les troupes ont profité du calme de leur hôtel pour bien récupérer. Bien leur en prit, même si rien ne pouvait laisser présager de la mésaventure de Chaves.

 

« Durant cette journée de repos, explique Martial Gayant, les coureurs se sont reposés et le staff a travaillé pour bien préparer la semaine et le prochain week-end montagneux. On a bien appris notre leçon afin de répondre aux questions qui allaient se poser. Parmi ces questions, il y avait ‘’Comment devancer Chaves ?’’. On a la réponse…

 

« Les visages des coureurs sont creusés » M.Gayant

 

Ce matin au briefing, on a rappelé à nos coureurs que la journée de repos ne réussit pas à tout le monde. C’est tombé sur le petit Chaves, l’étau avec les deux coureurs de Mitchelton-Scott s’est desserré. Durant cette étape, les équipes LottoNL-Jumbo, Sky et Sunweb ont été des alliés. Quand l’écart est retombé sous les deux minutes, nous avons demandé à Jérémy Roy d’accélérer en tête de peloton. Sébastien Reichenbach était chargé des ravitaillements en boissons et Georg Preidler était réservé pour le final. Derrière, Anthony Roux, Steve Morabito, William Bonnet et Matthieu Ladagnous qui se trouvaient dans le deuxième peloton avec Chaves n’ont pas roulé mais il a fallu attendre le kilomètre 120 pour faire le break. Je peux vous dire que ce soir, les visages des coureurs sont creusés et les organismes sont éprouvés. »

 

Tandis que l’écart se creusait, le sprint intermédiaire approchait et ses directeurs sportifs ont suggéré à Thibaut de tenter le coup. Il a certes été devancé par Yates mais il a repris deux secondes à Dumoulin (Team Sunweb). Par rapport au dernier vainqueur du Tour d’Italie, chaque seconde va compter. Pour Thibaut, c’était deux secondes sans forcer.

 

« On a écarté un rival » M.Gayant

 

« Ce soir, poursuit Martial, Thibaut est épuisé comme tout le monde mais en son for intérieur il est satisfait, avoir écarté Chaves est un bon point. C’est une bonne journée. On a écarté un rival avec l’aide de Jérémy. »

 

Demain, la onzième étape en direction de Osimo est bien connue du leader de l’équipe Groupama-FDJ. Ce sont les terrains de Tirreno-Adriatico.

 

« Cette année, les 40 derniers kilomètres vers Osimo ont été pris par les coureurs de Tirreno. Thibaut n’était pas là mais Jussi Veikkanen a pris note. Ce sont des routes étroites pour aller vers la ligne d’arrivée tracée dans un village perché tout en haut. Il y a des pavés, c’est technique. Ce devrait faire l’affaire d’un puncheur. »

 

 

 

Par Gilles Le Roc'h

 

Vos commentaires