Actualités

toutes les actualités

Petite déception pour Thibaut Pinot

le 28 mars 2019 - Tour de Catalogne, Étape 3, Sant-Feliu-de-Guixols – Vallter 2000 (176 km)
Thibaut Pinot attendait beaucoup du test proposé par l’ascension finale de la troisième étape du Tour de Catalogne et menant au sommet de la station de Vallter à plus de 2.000 mètres d’altitude. N’étant pas dans une bonne journée, il n’a pu suivre l’attaque des Colombiens Bernal (Team Sky) et Quintana (Movistar) mais a bien limité les dégâts à une minute du vainqueur Adam Yates (Mitchelton-Scott).

 

En début d’étape il y a eu une échappée de onze coureurs, notamment Devenyns (Deceuninck-Quick Step), Kamna (Team Sunweb), Lindemann (Jumbo-Visma), Bidart (ag2r-La Mondiale), Delaplace (Arkéa-Samsic) et Weening (Roompot-Charles) qui a été le dernier repris. Comme prévu tout s’est joué dans la dernière difficulté et le rythme imposé par le Team Sky a été intense. Très rapidement le peloton en file indienne s‘est effiloché. Thibaut figurait dans les quinze coureurs encore ensemble avant l’attaque des Colombiens.

 

« Ça a fait mal, dit le leader de l’équipe Groupama-FDJ, c’était une journée dure. Sky a imposé un gros tempo, je n’ai pas pu suivre, je n’étais pas top. Je suis déçu, c’était une belle arrivée au sommet. J’espère être mieux demain, je me dis que c’était juste une mauvaise journée… »

 

Même si le résultat n’est pas celui escompté, il est nécessaire de relativiser. Onzième à une minute au terme d’une journée difficile, ce n’est pas la catastrophe.

 

« En discutant avec Thibaut, dit Philippe Mauduit, j’ai compris qu’il n’était pas une bonne journée. Tobias Ludvigsson l’avait bien replacé au pied du dernier col, et quand il y a eu de grosses cassures, il était encore là. On espérait mieux que ça mais c’est du sport de haut niveau et tout ne se passe pas toujours comme prévu. Il n‘était pas bien mais je note qu’il est à une minute. Cela prouve qu’il a de la caisse et du mental. Je note aussi que Sébastien Reichenbach est un peu dans le même cas, il n’était pas dans une grande journée… »

Vos commentaires