Une saison 2020 conclue en beauté

À Madrid ce dimanche, ce n’est pas seulement la Vuelta qui s’est achevée, mais aussi l’ensemble d’une saison cycliste 2020 pour le moins particulière. Parmi les écuries les plus prolifiques depuis la reprise des compétitions fin juillet, l’Équipe cycliste Groupama-FDJ a donc récolté deux succès supplémentaires par l’intermédiaire de David Gaudu au cours du Tour d’Espagne, lui permettant ainsi clôturer son année de belle manière.

« Il y a toujours eu une vraie dynamique collective », Thierry Bricaud

Les 140 kilomètres tracés entre l’hippodrome de la Zarzuela et la ligne d’arrivée à Madrid étaient donc les derniers à parcourir par le peloton professionnel en 2020. Il ne s’agissait pas, par ailleurs, des plus exigeants. Comme sur le Tour de France, une longue parade, des rires et quelques clichés ont précédé la véritable course dans le final. « C’était forcément spécial, commentait Thierry Bricaud, directeur sportif sur l’épreuve espagnole en compagnie de Philippe Mauduit et Franck Pineau lors des trois semaines passées. La dernière course de l’année a toujours un petit parfum particulier. En plus, nous avons un peu décompressé hier soir, et nous avons à la fois fêté l’étape et la belle Vuelta réalisée par nos coureurs. Il y avait quand même une dernière étape à effectuer. Sans sprinteur, c’est toujours compliqué mais ils ont réussi à se remettre dans le match et ça a été ». Déjà auteur de trois tops 20 depuis le départ de la Vuelta, l’ancien champion de France Anthony Roux a de nouveau tenté de s’immiscer dans le sprint, prenant cette fois-ci la 21e place. « On avait décidé de lui laisser sa chance car l’arrivée pouvait lui convenir, reprenait Thierry, mais comme beaucoup, ils avaient les jambes lourdes. Ça n’a pas répondu comme il le souhaitait, et c’était donc compliqué d’obtenir un meilleur résultat ».

Cela ne saurait toutefois entacher l’excellent bilan de l’Équipe Groupama-FDJ dans cette Vuelta 2020, pourtant débutée sous des auspices peu réjouissants. « Il faut être honnête, confiait Thierry, c’est quand même mieux que ce qu’on espérait. Nous sommes certes arrivés avec des ambitions, mais il y avait alors Thibaut. Même si nous avions une totale confiance en David, la donne avait tout de même bien changé au bout de 48 heures. Nous venions pour une étape et le top 10, et nous avons finalement réussi à remplir ces objectifs, avec le même coureur ». Les objectifs ont même été surpassés hier, avec le second succès de David Gaudu à la Covatilla. « Ce qu’on retient de ces trois semaines, c’est aussi l’implication de toute l’équipe au quotidien, insistait Thierry. Ils ont toujours eu la même attitude. Ils ont toujours été concentrés sur ce qu’ils avaient à faire et il y a toujours eu une vraie dynamique collective. On a fait avec les moyens qu’on avait, et les gars ont répondu présents en tout point. Nous avons aussi su ménager certains coureurs sur certaines journées dans les dix premiers jours, quand l’effectif était encore quasi-complet, et ça nous a permis d’être performants en dernière semaine ».

« Finir sur une bonne note, c’est important pour tout le monde », Thierry Bricaud

Si Thibaut Pinot, Romain Seigle et Matthieu Ladagnous ont tour à tour été contraints à l’abandon, Mickaël Delage, Anthony Roux, Olivier Le Gac, Bruno Armirail et David Gaudu auront donc conclu cette ultime épreuve de la saison pour la Groupama-FDJ, et ce de la plus belle manière. « Comme on le disait aux coureurs : si on occulte le Tour de France, nous faisons une super saison, concluait Thierry. Nous avons été présents du début à la fin, sur le Giro, sur la Vuelta. Nous savons pertinemment que le Tour est un moment important. Nous sommes certes passés à travers, mais ce n’est pas ce que nous allons retenir. Ce que nous retiendrons, c’est l’engagement de tous nos coureurs sur l’ensemble des courses de l’année, où nous avons pu aller chercher des résultats. Finir sur une bonne note comme celle-là, c’est bien sûr important pour les coureurs qui étaient présents, mais ça l’est pour tout le monde. Cela insuffle d’ores et déjà une bonne dynamique pour l’année prochaine ».