Un week-end compliqué mais une bonne reprise pour Romain Seigle

Les troupes d’Yvon Madiot n’auront pas vécu le week-end qu’elles espéraient sur les Boucles Drôme Ardèche, mais après l’hécatombe de samedi, elles ont toutefois su se remobiliser aujourd’hui lors de la Royal Bernard – Drôme Classic. Romain Seigle et Simon Guglielmi ont ainsi fait de leur mieux dans le final même s’ils n’ont pu participer à la bagarre pour la victoire, que s’est finalement offert Simon Clarke (EF Pro Cycling).

« Une très bonne reprise pour Romain » Yvon Madiot

Au lendemain d’une journée cauchemardesque en Ardèche, les plans ont logiquement été revus ce dimanche matin avant de s’élancer sur la Drôme Classic. Le groupe ne pouvait tout d’abord pas compter sur Sébastien Reichenbach, blessé hier et remplacé par Simon Guglielmi sur la feuille de départ. Mais il ne pouvait malheureusement pas non plus s’appuyer sur son leader présumé, Valentin Madouas, certes présent au départ, mais bien diminué comme l’attestaient ses huit points de suture. « Valentin n’était pas bien après sa grosse chute d’hier, confirmait Yvon Madiot. On n’avait pas trop d’espoirs pour lui ce matin. On savait que ce serait compliqué aujourd’hui et c’est effectivement le premier coureur qu’on a perdu, après environ 150-160 kilomètres ».

La première partie de course, relativement limpide et assez plate, a permis au jeune Breton de s’accrocher avant que les choses ne se corsent avec des montées/descentes incessantes dans les 60 derniers kilomètres. Le peloton a dès lors nettement durci l’allure pour aller chercher l’échappée du jour composée de Julen Irizar Laskurain (Fundacion-Orbea), Franck Bonnamour (Arkéa-Samsic) et Pier André Côté (Rally Cycling). Et naturellement, la sélection s’est opérée par l’arrière. « Pour nous, ça s’est un peu mieux passé qu’hier, assurait Yvon Madiot. Il n’y a déjà pas eu de chute, donc c’est un bon point. Ensuite, nos jeunes Simon Guglielmi et Romain Seigle marchaient très bien. Ils ont seulement coincé dans la côte des Roberts, à vingt kilomètres de l’arrivée. Romain était d’ailleurs un peu déçu. Il basculé à 100 mètres du groupe Bardet, il ne lui a pas manqué grand chose. Mais il revient de blessure, c’était sa première course de l’année et c’est une très bonne reprise pour lui. Simon fait également une bonne course ».

« Notre week-end s’est arrêté après 15 kilomètres samedi… » Yvon Madiot

À l’arrivée, tous deux terminent dans le top 30 du jour. Un résultat final évidemment loin des attentes initiales, mais dont il faudra se contenter au vu des circonstances particulières du séjour. « Le bilan du week-end est très moyen, c’est sûr, tranchait Yvon en conclusion. On venait naturellement pour faire des résultats mais disons que notre week-end s’est arrêté après quinze kilomètres hier… C’est un week-end à oublier très vite et que je n’ai pas envie de revivre très souvent. Désormais, l’essentiel est que tout le monde puisse recourir rapidement ».