Thibaut Pinot, cinquième, se rassure

Deux jours après un coup de chaud qui lui avait un peu entamé le moral, Thibaut Pinot a passé le test de « La Montagne Verte », le juge de paix du Tour d’Oman.

Après une approche prudente, Thibaut a pris la cinquième place de l’étape, à 35″ du vainqueur, le Catalan Rafael Valls (Lampre-Merida).

« Ses équipiers ont pris soin de lui jusqu’au pied de l’ascension, dit Martial Gayant satisfait du résultat. On a tout fait pour lui refroidir le moteur… »

« On avait à cœur de l’aider à bien faire, confirme William Bonnet, on l’a bien placé au pied avant de laisser Steve Morabito l’accompagner en début d’ascension. Thibaut a fini au contact des leaders et c’est bon pour son moral. »

Avant d’atteindre Jabal al Akhdhar, la course a été animée par l’échappée de deux Belges, Vandenbergh (Etixx-Quick Step) et Van Hoecke (Topsport Vlaanderen) mais le peloton s’est contenté d’une longue procession avant d’en découdre.

« Dès le début de la pente Vincenzo Nibali a attaqué comme il l’avait fait il y a quelques années pour gagner l’étape et Thibaut n’a pas voulu se mettre dans le rouge, précise Martial. Il a été distancé avant de reprendre sa place dans le groupe. Valls avait déjà pris les devants en compagnie de Van Garderen (BMC) et Majka (Tinkoff-Saxo). Valverde (Movistar) a attaqué à son tour puis Thibaut a contré. Il a fait une belle montée et est resté là, à la cinquième place… »

Par ce résultat et sans préjuger du déroulement des deux prochaines étapes, Thibaut reviendra en France avec des certitudes et c’est justement ce qu’il était allé chercher à Oman.