Steve Morabito s’est offert une échappée

Steve Morabito quittera le Tour d’Espagne sur un bon souvenir. Le vétéran suisse de l’équipe Groupama-FDJ s’est échappé dans la dernière étape de montagne de son seizième Grand Tour. Le peloton ne lui a pas permis de lutter jusqu’au bout pour la victoire d’étape mais il achève ainsi de belle manière une Vuelta qu’il ne devait pas disputer.

« mais j’ai pris du plaisir à transmettre des informations aux jeunes » S. Morabito

Initialement Léo Vincent devait participer au Tour d’Espagne mais insuffisamment remis d’un problème de santé il avait été contraint de renoncer et avait été remplacé au pied levé par Steve Morabito. Ce dernier n’avait pas spécialement préparé la Vuelta et s’attendait à souffrir un peu mais avec son métier, son courage et son sens du devoir, il ralliera Madrid demain non sans avoir été d’un précieux secours pour son compatriote Kilian Frankiny et d’un soutien évident pour tous ses jeunes équipiers. Samedi, en dépit de la bagarre annoncée entre les favoris, Steve a pris l’échappée mais cela ne s’est pas passé comme espéré.

« C’était une étape difficile, dit-il, et j’avais à cœur d’être dans l’échappée mais le peloton ne nous a pas fait de cadeau, Astana a roulé fort dès la première ascension et l’échappée est allée trop vite pour moi. Rapidement nous avons pris trois minutes mais au sommet du premier col, bien que roulant à fond, l’écart était redescendu à une minute seulement. La machine marche bien mais je n’ai pas eu la préparation optimale pour la Vuelta. Ce fut un peu dur de n’être pas à ma place habituelle mais j’ai pris du plaisir à transmettre des informations aux jeunes. Ce sera mon seizième et dernier Grand Tour. »