Stefan Küng Top 10, Kévin Geniets est étonnant

Le Belge Van Asbroeck (Israël Cycling Academy) s’est imposé mardi dans Binche-Chimay-Binche en devançant au sprint ses seize compagnons d’échappée dont Stefan Küng (9e) et Kevin Geniets (12e).

Courue sous la pluie, cette belle épreuve belge s’anime chaque année quand les coureurs pénètrent sur le circuit final à parcourir quatre fois avec en point d’orgue la côte pavée de la Pépinière en amorce de la ligne d’arrivée qui fait bien mal aux jambes.

Après avoir maintenu son attention en tête de peloton depuis le départ, l’équipe Groupama-FDJ a été active durant toute la dernière heure de course. Kevin Geniets a d’abord pris place dans un groupe de douze échappés, notamment Naesen (ag2r-La Mondiale), Campenaerts (Lotto-Soudal), Serry (Deceuninck-Quick Step), Theuns (Trek-Segafredo) ou Biermans (Katusha-Alpecin). Il restait cinquante kilomètres à parcourir.

« On a fait la course qu’on devait faire » F. Guesdon

Un peu plus loin Stefan Küng est sorti du peloton en compagnie de Sénéchal (Deceuninck-Quick Step) pour revenir en tête de course et se dépenser sans compter pour faire la différence. Sans y parvenir. Après une dernière grosse accélération à 3,5 kilomètres de l’arrivée, le médaillé de bronze du dernier championnat du monde a dû se contenter de la neuvième place au sein d’un groupe de 17 coureurs, trois places devant Kevin Geniets.

« On avait deux bon coureurs à l’avant, dit Frédéric Guesdon, Kevin Geniets qui est vraiment étonnant et est sorti en costaud et Stefan Küng qui a été un peu trop généreux, il aurait pu jouer plus malin mais on ne peut pas le lui reprocher. Quand Stefan Küng est sorti du peloton, Arnaud Démare y est allé à son tour seul mais il n’a pas réussi à rentrer. On a fait la course qu’on devait faire, sur trois hommes protégés, deux étaient devant et le collectif était bon. »