Rudy Molard a chuté et s’est fait mal

Le Tour du Pays-Basque nous envoie une nouvelle guère encourageante à la veille du contre-la-montre décisif où Rudy Molard, désormais sixième du classement général, devait lutter pour une belle place dans le Top 5 de l’épreuve. Victime d’une chute en début d’étape, le leader de l’équipe Groupama-FDJ s’est fait mal à une hanche et inquiète son directeur sportif Yvon Madiot qui déplore aussi l’abandon de Steve Morabito malade.

« Rudy a un gros hématome sur la tête de fémur » Yvon Madiot.

« Non, ça ne va pas terrible, dit le directeur sportif, Rudy est tombé. Des gars se sont accrochés devant lui et il est passé par-dessus le vélo. Il s’est fait mal à la hanche. Il a certes fini dans le peloton, prenant la 11e place de l’étape gagnée par McCarthy (Bora-Hansgrohe) mais ce soir, le médecin Olivier Laroche est un peu inquiet. Rudy a un gros hématome sur la tête de fémur. Il ne pouvait poser sa jambe et sautillait dans le bus. Ce n’est pas bon signe en effet. »

« C’est vraiment dommage parce qu’on fait tout bien » Yvon Madiot.

En dépit de la douleur, Rudy n’a rien lâché et s’est parfaitement entouré de ses équipiers avec qui il a rallié l’arrivée. Bruno Armirail et Romain Seigle se sont d’abord bien occupés de lui avant de passer le relais à Benoît Vaugrenard et Léo Vincent. Dans le final, Valentin Madouas a veillé au bon placement de son leader.

« Oui, confirme Yvon, les gars ont bien bossé. Les petits jeunes prennent leurs marques dans le travail collectif même si Steve Morabito, malade, qui vomissait sur le vélo, a abandonné. Il ne sentait déjà pas bien la veille au soir…. C’est vraiment dommage parce qu’on fait tout bien mais ça peut être remis en cause dans les prochaines heures. Si on arrive à passer un peu l’hématome, ça peut être jouable pour Rudy dans le contre la montre tout plat qui nous attend mais on ne saura que demain matin ce qu’il en est. On croise les doigts. »

Par Gilles Le Roc’h.