Objectif atteint pour Rudy Molard

L’objectif de Rudy Molard est atteint. Au soir de la cinquième étape, en se parant du maillot rouge de la Vuelta, il avait espéré le porter au moins jusqu’à dimanche. Sa très belle condition physique et l’abnégation de ses équipiers lui permettent d’atteindre demain Talaveira de la Reina au départ de la première étape de montagne avec 37 secondes d’avance sur Valverde (Movistar), lauréat samedi de la huitième étape.

« Oui, confirme Franck Pineau, notre objectif est atteint et on est très content. Ce n’est pas rien d’être leader d’un Grand Tour pendant quatre jours, quatre jours au moins. Cette huitième étape s’est vraiment bien passée pour nous, même s’il a fait une chaleur dingue, 40° au thermomètre. Je pense que nous avons distribué de 120 à 140 bidons aux garçons ! »

Comme prévu, cette étape a été animée par une échappée, composée de trois coureurs, Machado (Katusha-Alpecin), Cubero (Burgos-BH) et Saez (Euskadi-Murias). Leur avantage a atteint plus de douze minutes.

« Les gars sont dans le bon timing, il y a une grosse ambiance, ils sont super soudés. » F.Pineau

« Notre caribou, Antoine Duchesneest exceptionnel, explique le directeur sportif de Groupama-FDJ. Je lui avais dit de rouler en début d’étape mais de  laisser partir l’échappée même si ça prenait dix minutes, d’attendre que les équipes de sprinteurs viennent en tête de peloton. Elles l’ont fait après 35 kilomètres, Antoine est resté en deuxième plan avec ses équipiers avant de faire le travail dans le final auprès de ses leaders. Léo Vincent et Benjamin Thomas ont eu pour mission d’alimenter en bidons et poches de glace leurs équipiers même si le personnel de l’équipe l’a fait à six reprises sur la route. Pendant ce temps là, Georg Preidler s’occupait de Rudy, et Mickaël Delage de Thibaut Pinot. Antoine Duchesne et Marc Sarreau ont roulé dans le final. Marc est venu pour disputer des sprints mais ici, ils sont rarement plats ! Jusqu’au dernier kilomètre, il n’a pas quitté les six premières places. Les gars sont dans le bon timing, il y a une grosse ambiance, ils sont super soudés. C’est vraiment chouette à vivre… »

L’équipe Groupama-FDJ est dont au pied de la montagne et de l’arrivée qui se disputera sur La Covatilla. Mission pour Thibaut de s’élever au classement, pour Rudy d’essayer de conserver son maillot rouge.

« Je ne connais pas cette arrivée, dit Rudy. Je m’attends à une journée difficile, il va y avoir une bonne bagarre pour désigner l’échappée et puis dans le final je vais tout donner, essayer de perdre le moins de temps possible sur les favoris. Valverde est deuxième du classement général et battre Sagan aujourd’hui dans une telle arrivée démontre qu’il est fort. C’est lui le favori pour cette première étape de montagne. »

« Thibaut est un exemple pour les autres coureurs » F.Pineau

De son côté Thibaut Pinot est détendu bien que concentré. Les voyants sont au vert pour le leader de l’équipe Groupama-FDJ.

« Il va bien, assure Franck Pineau. Il ne se plaint vraiment pas de la chaleur, il y est acclimaté. Il s’est beaucoup investi pour y faire face, il est un exemple pour les autres coureurs. A part l’aléa de la sixième étape, il n’y a rien à dire. Et Rudy, on le sait, il va se battre. Aujourd’hui il avait de super bonnes jambes…  »  

Par Gilles Roc’h