Nouveau top 5 pour Marc Sarreau

Marc Sarreau veut gagner une étape de la Vuelta et s‘il n’y est pas parvenu à El Puig où Sam Bennett (Bora-Hansgrohe) a de nouveau levé les bras, il a pris une nouvelle fois la cinquième place qui dit à la fois la qualité de sa condition physique et le bon travail de ses équipiers.

Cette étape s’est courue selon le modèle conventionnel en World Tour avec une échappée dont le dernier rescapé, le Belge Wallays (Lotto-Soudal), a été repris dans le final. Ce fut ensuite un débat entre les équipes détenant un sprinteur et dan ce registre, Groupama-FDJ a très bien travaillé.

« s’il n’y a pas la victoire c’est un peu décevant mais il faut persévérer » M. Sarreau

«Le final était très tortueux explique Marc Sarreau, et ce n’était pas facile de manoeuvrer. J’ai été bien soutenu par mes équipiers et j’ai économisé pas mal d’énergie. En toute fin, j’étais tout seul, j’ai essayé de me placer au mieux mais ce n’était pas simple. Je finis une nouvelle fois cinquième, ce n’est pas ce qu’on veut mais c’est toujours ça de pris. Je viens pour gagner une étape, de n’importe quelle façon que ça se passe, s’il n’y a pas la victoire c’est un peu décevant mais il faut persévérer et ca va finir par sourire. La condition est bonne, l’équipe est soudée et me fait confiance et je pense qu’on va y arriver. » 

« Sur le fond, dit Franck Pineau, je suis satisfait mais ce n’est pas une victoire non plus. On veut toujours mieux. Après je retiens le bon travail de toute l’équipe et l’application de notre sprinteur. Cette nouvelle cinquième place dit que nous sommes bien en place en ce début de Grand Tour. »