Nouveau Top 20 pour Kilian Frankiny

C’était l’une des étapes les plus courtes du Tour d’Espagne, c’est à ce jour la plus terrible. Aux difficultés du terrain en Principauté d’Andorre s’est ajouté un orage de grêle ayant marqué les organismes. Echappé en compagnie de Romain Seigle, Kilian Frankiny a pris de nouveau la vingtième place.

En tout début de course, une grosse échappée a vu le jour sans toutefois parvenir à empêcher le retour du peloton. En tête, Kilian Frankiny recevait le précieux concours de Romain Seigle, permettant à notre grimpeur suisse de construire de nouveau un bon résultat.

Les cols d’Ordino, de La Gallina et de la Comella avaient été franchis quand l’orage a éclaté et la grêle est alors tombée sur les coureurs avant de faire place à la pluie. Entre les deux dernières ascensions, il fallait aussi franchir un chemin de terre devenu bourbier et fatal au Colombien Lopez (Astana) victime d’une chute après avoir attaqué. Finalement, sous des trombes d’eau la victoire est revenue à Pogaçar (UAE-Team Emirates), un coureur de 20 ans vainqueur il y a un an du Tour de l’Avenir.

« j’étais avec les costauds pas très loin de l’arrivée et je me sentais bien » K. Frankiny

« C’était très très dur, disait Kilian à l’arrivée. Au début j’étais dans l’échappée avec Romain et puis j’ai rencontré un problème avec ma chaine. J’ai été repris mais j’ai suivi le groupe de Valverde (Movistar) et Lopez. J’ai souffert dans la dernière ascension mais j’ai tout donné jusqu’à la ligne d’arrivée. La grêle a fait très mal dans l’avant-dernier col, ce n’était vraiment pas facile mais c’était aussi pour tout le monde pareil. De cette journée, je retiens que j’étais avec les costauds pas très loin de l’arrivée et je me sentais bien. Il reste deux semaines et j’espère prendre encore une échappée pour aller jouer la gagne dans une étape. »

A présent, c’est la journée de repos pour les sept coureurs de l’équipe Groupama-FDJ avant un contre la montre mardi entre Jurançon et Pau.