‘’Kilian n’avait pas de bonnes jambes…’’

Après deux sprints massifs, le Tour d’Espagne a changé de registre lors de la cinquième étape jugée au sommet de l’observatoire de Javalambre. Madrazo (Burgos-BH), issu d’une longue échappée de trois coureurs l’a emporté tandis que le Colombien Lopez (Astana) a revêtu le maillot rouge de leader.

« Vraiment, dit Thierry Bricaud, le peloton a laissé beaucoup de champ à l’échappée et il y eut de la bagarre seulement dans le final. En cours d’étape Kilian Frankiny a été concerné par une chute et s’est fait rentrer dedans mais il n’a pas eu mal. En revanche, notre grimpeur suisse n’avait pas de bonnes jambes. Dans ces conditions, c’était difficile pour nous d’exister. »

Tous les coureurs de l’équipe Groupama-FDJ ont fini dans les délais en espérant un jour meilleur. Pour Marc Sarreau, il va s’agir de prendre son mal en patience.

« C’était la première arrivée au sommet, a dit notre sprinteur, ça va être comme ça jusqu’au premier jour de repos. Je termine dans le gruppetto, il n’y a rien d’autre à signaler… »