Kilian Frankiny prend ses marques

Le Mas de la Costa, déniché par les organisateurs de la Vuelta en 2015, était le site d’arrivée de la septième étape. Gagnée par Valverde (Movistar) qui affectionne les pentes très raides, il a permis à Kilian Frankiny d’affirmer ses progrès déjà entrevus la veille. Il a pris la vingtième place.

« Il y a eu une échappée, précise Franck Pineau, mais tout le monde savait que ça se jouerait dans cette ascension finale, une sorte de Mur de Huy en plus long, quatre kilomètres vraiment difficiles où c’est du chacun pour soi ! »

« il a l’air de bien récupérer et de progresser étape après étape » F. Pineau

« C’était important que Kilian Frankiny soit bien placé par ses équipiers au pied, il l’a été. Ça lui a permis d’attaquer le pied de la côte pas loin puis de gérer son effort après un col de deuxième catégorie qui n’était pas simple. Jour après jour et même s’il n’était pas bien il y a deux mercredi, poursuit le directeur sportif de Groupama-FDJ, il a l’air de bien récupérer et de progresser étape après étape. Il est dans le Top 30 et il est trop tôt pour savoir s’il peut envisager mieux. Ce ne serait pas lui rendre service de lui mettre ça dans la tête. Nous préférons tous qu’il soit performant dans une étape pour essayer de gagner. Il reste beaucoup d’étapes difficiles et je pense qu’il peut réussir un gros coup comme l’avaient fait par le passé Geniez et Elissonde sous notre maillot. »