Kevin Reza sévèrement touché dans une chute

L’équipe FDJ a vécu une sale journée lundi, à la veille d’une journée de repos. Kevin Reza s’est blessé sérieusement dans une chute en début d’étape, Laurent Pichon a souffert énormément pour rallier l’arrivée et Kenny Elissonde, dans un mauvais jour a concédé un peu de temps même s’il s’agit d’un détail.

« Ca roulait très vite d’entrée, explique Thierry Bricaud, tout le monde voulait être dans l’échappée. C’était très nerveux et il y a eu plusieurs chutes. Une s’est produite en tête de peloton et a concerné beaucoup de coureurs. Kevin Reza a heurté le sol avec la tête, son casque a explosé et il a perdu connaissance. Il est revenu rapidement à lui et a été transporté à l’hôpital. »

Les examens ont révélé une fracture à la base du crâne et une autre d’une vertèbre cervicale. Il devait rester une journée en soins intensifs mais selon le médecin de l’équipe, son état n’inspirait pas d’inquiétude. Il s’agissait surtout d’une précaution. Dans l’après-midi, Kevin avait récupéré mais ne se souvenait absolument pas de sa chute.

Une échappée de 16 coureurs s’est développée mais aucun coureur de la FDJ n’en a fait partie. Piégé par les chutes, Kenny Elissonde s’est retrouvé dans une cassure à l’arrière du peloton et ses équipiers ont dû faire un gros boulot pour effectuer la jonction.

« J’ai été coincé par la chute dont a été victime Kevin, j’espère qu’il va vite se remettre, disait Kenny à l’arrivée. Il nous a fallu pas mal de kilomètres pour rétablir la situation mais je n’étais pas dans un bon jour. Dans la première ascension, j’ai compris que ce serait compliqué et en effet je n’ai pas pu suivre le rythme dans les Lagos de Covadonga. J’ai fait comme j’ai pu, j’ai essayé de limiter les écarts (il est 23e du classement général) mais je me dis que désormais je suis suffisamment loin pour pouvoir prendre une échappée. »

A l’arrière du peloton, Laurent Pichon a vécu un calvaire. Affaibli par des douleurs intestinales qui le contraignent à suivre un traitement antibiotique, il a lutté toute la journée mais a réussi à finir l’étape dans les délais. Pour lui la journée de repos tombe à pic. Pour ses équipiers aussi.