Kenny Elissonde dans le Top 20

Ce fut une étape d’une difficulté intense, 5.000 mètres de dénivelé en 138 kilomètres ne laissant aucun moment de répit et dont la très grande majorité des coureurs avaient peur avant le départ. Au lendemain de la journée de repos, l’équipe FDJ a perdu Jussi Veikkanen, très fatigué, mais a vu une nouvelle fois Kenny Elissonde tenir son rang et confirmer sa bonne santé.

Pas de temps mort dans cette étape marquée peu dès la sortie d’Andorre la Vieille par la chute de Froome (Team Sky) et l’attaque de 19 coureurs dont l’Espagnol Landa (Astana) a profité pour s’imposer en solitaire devant son équipier Aru, nouveau leader de l’épreuve.

Ce fut une course d’usure, une course de souffrance. Une course de courage donc et Kenny comme Olivier Le Gac qui a vécu sa première étape de montagne, sans oublier leur cinq équipiers, l’équipe FDJ a fait bloc.

« Hormis Jussi qui s’est retrouvé en galère rapidement parce que le Gruppetto s’est fait très tard, nos coureurs ont passé sans encombre cette étape, assure Thierry Bricaud. Kenny est à sa place mais surtout peut envisager la suite avec ambition, dans quelques jours il pourrait très bien jouer la gagne dans une étape. Il fait preuve d’une bonne santé. Les autres aussi. Quant à Olivier, forcément il se souviendra de cette journée… »