« Jacopo Guarnieri nous manque ! »

Un seul être vous manque et c’est un édifice à rebâtir… Blessé lors de la RideLondon-Surrey Classic, Jacopo Guarnieri manque beaucoup à Arnaud Démare et à ses équipiers. Son absence nécessite de construire un nouveau train au sprinteur de l’équipe Groupama-FDJ et cela prend du temps. La cinquième place d’Arnaud dans la cinquième étape du Binck Bank Tour, avec l’aide précieuse de Kevin Geniets, est donc un bon résultat.

« L’étape a été très rapide dans la première partie, explique Frédéric Guesdon, puis le peloton s’est mis en mode rouleau compresseur pour favoriser un nouveau sprint massif gagné par Hodeg (Deceuninck-Quick Step). Ce sprint a été un peu houleux, beaucoup de monde voulait le faire et ce n’est pas forcément à notre avantage. Il faut rappeler que notre équipe autour d’Arnaud est en rodage, il n’a pas son train habituel et la moindre petite erreur se paie cash ! »

« Phyiquement les gars ne sont pas mal mais Ramon Sinkeldam a l’habitude de travailler plus tôt et avec Jacopo dans la roue. Il y a un manque de repères évident. C’est un rôle nouveau pour Kevin Geniets mais il se débrouille bien. Il se bat et a déposé Arnaud avant le sprint qu’il a abordé au-delà de la dixième place. Arnaud, trouvant une ouverture sur la gauche de la route a finit fort pour prendre la cinquième place. Il est déçu de ne pas gagner mais il comprend la situation. Les repères vont finir par se faire mais pas de doute, Jacopo nous manque. »

Samedi, après un transfert de 200 kilomètres, les coureurs vont disputer un contre la monde de 8 kilomètres à Den Haag qui devrait permettre à Stefan Küng de progresser au classement général. Puis un nouveau transfert de 200 kilomètres est prévu pour rallier le départ de la dernière étape…