Frédéric Guesdon : « Ça ne s’est pas bien passé »

Une chute impressionnante à 65 kilomètres de l’arrivée a sans aucun doute écrit le scénario du Het Nieuwsblad, la première classique World Tour de la saison mais à l’arrivée il n’y a rien à dire sur les trois coureurs ayant couru pour la victoire, Van Avermaet (BMC), Sagan (Bora-Hansgrohe) et Van Marcke (Cannondale), arrivés dans cet ordre. Dans un jour moyen, Arnaud Démare a pris la vingtième place.

Cette chute sur un secteur pavé a éliminé Boonen (Quick Step Floors), Kristoff (Katusha-Alpecin), Boom (LottoNL-Jumbo) et côté FDJ Matthieu Ladagnous, Marc Fournier et Marc Sarreau. Quelques secondes après Jacopo Guarnieri est victime d’une autre chute à l’entrée d’un virage. Il faut ajouter Olivier Le Gac et Daniel Hoelgaard qui n’ont jamais revu le peloton et c’est dire qu’à ce moment-là, Arnaud Démare n’avait donc plus qu’Ignatas Konovalovas pour lui prêter main forte.

Frédéric Guesdon: « On espérait beaucoup mieux. On vise très haut dans les classiques, on vient pour des résultats »

Immédiatement après cette accélération, il y eut une nette accélération dans le Taaienberg, une autre dans l’Eikenberg et les trois hommes forts de cette classique pavée, peut-être les trois meilleurs spécialistes, se sont détachés. Fondant sur les deux groupes qui les précédaient avant d’en découdre au sprint.

Derrière eux, ce qui restait du peloton n’a cessé de se scinder. Arnaud Démare a fait l’effort pour se replacer mais dans le Molenberg, quand Stybar a provoqué un contre de douze hommes, le leader de l’équipe FDJ n’était pas assez bien placé pour y prendre place.

« Arnaud m’a dit qu’il n’était pas dans un grand jour, dit Frédéric Guesdon, mais de toute façon, ça ne s’est pas bien passé. Certes, il y a eu cette chute puis celle de Jacopo et Arnaud s’est retrouvé isolé mais de toute façon on n’avait pas pris la course par le bon bout. On a été un peu trop sur la défensive en voulant rouler à l’économie et le placement, ça coute des forces. A 80 kilomètres de l’arrivée il y avait eu une première alerte avec une chute scindant le peloton et piégeant les gars de l’équipe. Ils étaient mieux placés sur le pavé mais la chute est intervenue devant… On espérait beaucoup mieux. On n’est pas à la rue mais on vise très haut dans les classiques, on vient pour des résultats. Pas pour ça. Demain il y a Kuurne-Bruxelles-Kuurne pour inverser la tendance. On va récupérer et puis essayer de bien faire.  »

> Kuurne-Bruxelles-Kuurne: Aranud démare sixième et satisfait

Par Gilles Le Roc’h