Deux chutes pour Marc Sarreau

Marc Sarreau est toujours leader de la Coupe de France mais le Grand Prix d’Isbergues qu’il voulait gagner ne lui a pas souri. Victime de deux chutes en vingt kilomètres, le sprinteur de l’équipe Groupama-FDJ n’a pas pu lutter pour la victoire revenue au Danois Mads Pedersen (Trek-Segafredo).

« Tout se passait bien, explique Frédéric Guesdon, il y avait une échappée de six coureurs dont Gougeard (ag2r-La Mondiale), Gouault et Le Roux (Natura4ever-Roubaix-Lille Métropole) et avec Léo Vincent on contrôlait la course. Nous nous approchions d’un endroit stratégique, une côte qui pouvait précéder au sommet d’éventuels éventails causés par le vent et ça devenait nerveux quand il s’est mis à pleuvoir. Il y a eu une première chute assez importante qui a impliqué le jeune Ziga Jerman et Marc Sarreau qui s’est retrouvé dans un deuxième groupe. Mickael Delage s’est relevé pour l’attendre et pour rouler avec Antoine Duchesne. C’est revenu et puis c’est tombé une nouvelle fois avec Marc Sarreau et là c’était fini. Le premier peloton d’une quarantaine de coureurs n’a pas été revu. »

« Mads Pedersen en est sorti pour revenir seul sur les premiers échappés puis pour attaquer et gagner en solitaire. Pour nous seuls Olivier Le Gac et William Bonnet ont fini dans le premier peloton. La seule bonne nouvelle, c’est que Marc reste leader de la Coupe de France avant la dernière épreuve, le Tour de Vendée puisque son principal rival Benoît Cosnefroy (ag2r-La Mondiale) est tombé aussi. »