« Déjà quatre victoires, c’est top ! »

Marc Sarreau ne fait pas de bruit mais il enchaine les succès depuis neuf semaines et contribue, lui-aussi, au rayonnement de l’équipe Groupama-FDJ. Il s’est imposé aujourd’hui à Ancenis, chez Thierry Bricaud, dans la deuxième étape du Circuit de la Sarthe dont il porte le maillot jaune de leader. Marc fait un petit bilan de son début de saison tout en étant sur la table de massage et avant de passer à table.

Marc, cette victoire doit te faire particulièrement plaisir ?

C’est vrai parce que mardi j’étais vraiment déçu d’avoir fait une erreur après un super travail de mon équipe. J’avais trop attendu à lancer le sprint. Matthieu Ladagnous m’avait bien emmené et j’aurais dû lancer avant le dernier virage à 120 mètres de la ligne d’arrivée. Justin Jules l’a fait à 50 mètres du virage qu’il a pris à très grande vitesse. Je suis revenu sur lui, il n’a pas manqué grand chose mais je n’aurais pas dû perdre !

« L’équipe a encore fait un super boulot. »

Aujourd’hui, il n’y a pas eu photo, tu mets le deuxième à trois longueurs ?

L’équipe a encore fait un super boulot. Avec l’attaque de Benjamin Thomas, nous avions un coup d’avance et à l’avant, il a fait un beau numéro. Ça nous a soulagé, nous sommes restés bien groupés dans l’attente du sprint. Dans le dernier tour de circuit, Tobias Ludvigsson nous a bien placés et Matthieu m’a amené idéalement jusqu’à une chicane gauche-droite, à 300 mètres de la dernière ligne droite que j’ai abordé en troisième position derrière Matthieu et Frame (Trek-Segafredo) qui prend la deuxième place.

Avec Matthieu Ladagnous, tu bénéficies d’un énorme soutien ?

Matthieu marche fort et a la science de la course. Avec lui à la manœuvre, je n’ai plus qu’à sprinter. Je suis satisfait de mon début de saison. Je ne me fixe pas de limites mais je ne pensais pas arriver au premier tiers de la saison avec quatre victoires. C’est top. J’ai connu un tout petit moment difficile dans Tirreno-Adriatico que je n’avais pas abordée en étant en super forme. C’est une course World Tour  importante et j’aurais aimé faire une bonne place une fois sur les deux sprints. Dans le premier j’ai chuté, le deuxième ne s’est pas bien goupillé mais c’est quand même un très bon début de saison.

« j’espère bien aider l’équipe Groupama-FDJ et qu’Arnaud Démare puisse s’exprimer. »

Penses-tu pouvoir lutter pour le maillot jaune dans la troisième étape du Circuit de la Sarthe demain ?

Demain, c’est l’étape dure de Pré-en-Pail. Je ne connais pas, je ne l’ai jamais fait. Ma forme n’est pas mal mais je ressens un fond de fatigue. Il est temps que je récupère un peu. Je vais faire au mieux. Souvent, cette étape se joue avec un petit groupe d’une dizaine de coureurs. Je ne me sous-estime pas mais je ne fais pas partie des 10 meilleurs puncheurs du peloton.

Dimanche tu disputes Paris-Roubaix ?

Oui pour la 4e fois. J’adore cette course, j’espère bien aider l’équipe Groupama-FDJ et qu’Arnaud Démare puisse s’exprimer. Ensuite, je vais disputer le Tro Bro Leon avant une coupure.