Bonne nouvelle, Arnaud Démare a sprinté

Arnaud Démare a disputé un sprint et c’est en soi un événement ! Certes, il ne s’est pas déroulé de façon optimale mais sa neuvième place autant que l’absence de douleur à la jambe touchée dans une chute lundi sont autant de signes rassurants.

Comme la veille, l’étape a été animée par Baptiste Planckaert (Wallonie-Bruxelles), cette fois accompagné de Gaudin (Total-Direct Energie), Sprengers (Sport Vlaanderen), Robert Stannard (Mitchelton-Scott), Asselman (Roompot-Charles) et Cerny (CCC Team). Ils ont été repris dans le dernier kilomètre, le sprint était à Ardooie la seule issue possible.

Après un gros effort d’Olivier Le Gac relayé par Ramon Sinkeldam, Arnaud a démarré son sprint de trop loin, il était entre la vingt-cinquième et la trentième place à 500 mètres de la ligne d’arrivée mais trouvant l’ouverture sur la gauche de la route, il a fourni un effort convaincant. Même si la victoire était impossible.

« Ici, explique Frédéric Guesdon, ça frotte beaucoup, Arnaud est déçu parce qu’il court pour gagner mais il est rassuré. Au départ, ce matin, il était un peu inquiet. Dans le sprint, c’est évident, il est parti de trop loin, il a pas mal remonté vent de face pour finir neuvième mais demain encore, il y aura un sprint à Aalter dans un final qui va être intéressant. Il y a un tour de circuit de 30 kilomètres à couvrir trois fois avec à chaque tour un secteur pavé de 1,7 kilomètres. Sinon, Stefan Küng et Valentin Madouas sont toujours dans les billes. Valentin attend l’étape d’Houffalize, jeudi, avec impatience. Il lui tarde de monter des côtes ! »