Arnaud Démare accumule les pépins !

Arnaud Démare courbe le dos. Lors des trois dernières courses disputées, il n’a pas pu disputer la victoire, poursuivi par une malchance évidente. Il avait évité une chute à deux kilomètre de l’arrivée de la RideLondon-Surrey Classic fatale à Jacopo Guarnieri (fracture de la clavicule), il l’a encore évitée de justesse dimanche au moment précis où le championnat d’Europe gagné par Viviani s’est joué et il a dû de contenter de la neuvième place. Lundi, dans la première étape du Binck Bank Tour, il a chuté avec d’autres coureurs dans un secteur pavé et s’il a réussi à reprendre place dans le peloton après une poursuite de 20 kilomètres, il s‘est fait mal à une jambe.

« Arnaud a été pris dans la chute sur le deuxième secteur pavé, explique Frédéric Guesdon, il a mis 20 kilomètres pour revenir dans le peloton qui a alors été scindé en quatre parties. Miles Scotson également est tombé et est reparti de beaucoup plus loin parce qu’il a eu un problème avec son vélo. Tout s’est regroupé mais Arnaud s‘est fait mal à une jambe, par précaution et parce qu’il ne sentait pas capable de lutter dans le sprint gagné par Bennett (Bora-Han grohe) il s’est relevé. Il est déçu. »

« Dans cette course qui s’achèvera dimanche à Grammont, poursuit le directeur sportif de Groupama-FDJ, Valentin Madouas et Stefan Küng sont nos deux learders pour le classement général mais Arnaud va jouer les victoires d’étapes  et nous faisons en sorte de rouler groupés. Pour Arnaud, il reste trois sprints, mardi à Ardooie, mercredi à Aalter et vendredi à Venray. Ensuite ce sera à Valentin et Stefan de jouer, jeudi dans les Ardennes, samedi dans le chrono de La Haye et dimanche. »

Sinon, la série le dit, jamais deux sans trois… Arnaud est donc désormais tranquille !