Actualités

toutes les actualités

Tobias Ludvigsson champion national, Antoine Duchesne aussi !

le 26 juin 2018
Deux victoires sont venues, de loin, gonfler le palmarès de l’équipe Groupama-FDJ en 2018. Tobias Ludvigsson a conservé son titre suédois de contre la montre tandis qu’Antoine Duchesne a levé les bras, pour la première fois chez les professionnels, dans le championnat du Canada.

 

Pour Antoine, cette victoire acquise à la force de ses jambes et de son mental dans une course de mouvements est une délivrance. Il est d’autant plus heureux que ce bonheur, il a pu le partager avec sa famille et ses amis.

 

« Le championnat se disputait sur un parcours très difficile à Saguenay dans ma région natale, explique-t-il. Franchement, j’y croyais beaucoup. J’y avais disputé une manche de la Coupe des Nations il y a 6 ans. J’avais de très bonnes jambes à la sortie du Critérium du Dauphiné et j’ai tout planifié pour cette course. »

 

Antoine Duchesne : "Ne pas se faire avoir par le surnombre."

 

Bien sûr, Antoine était le seul coureur de son équipe Groupama-FDJ comme Svein Tuft était l’unique de la formation Mitchelton-Scott et il devait faire face à des groupes parfois conséquents.

 

« Chez nous, dit-il, il y a très peu de professionnels mais avec les coureurs d’équipes continentales (Silber, H & R Block), pro-continentales (Rally), des amateurs et des coureurs U23, cela faisait un gros peloton et parfois il y avait douze hommes sous le même maillot. Il fallait bien négocier la course pour ne pas me faire avoir par le surnombre. Je me suis retrouvé devant dans les 20 premiers kilomètres, nous étions quatre à l’avant. C’est revenu, je suis parti dans un groupe de 7. Puis dans un groupe de 5. Toute la journée, ça s’est passé comme ça mais je n’ai pas raté un coup de la journée. A 15 kilomètres de l’arrivée, nous sommes sortis à trois dont Perry (Israël Cycling Academy) mais un d’entre eux, Ellsay (Rally) ne roulait pas parce qu’il avait des équipiers derrière. Dans le dernier tour, je n’ai pas été loin d’avoir des crampes, notamment dans la dernière montée. Le sprint était en faux plat montant et j’ai lancé de très loin parce que j’avais de bonnes jambes. J’ai réussi à lever les bras chez les pros, c’est mon premier titre et je suis très heureux de ramener ce maillot en Europe et de le porter en World Tour. »

 

Le retour en forme de Tobias Ludvigsson au bon moment !

 

Deux jours plus tôt, Tobias Ludvigsson a remis son titre national du contre la montre à Torekov et c’est avec près de deux minutes d’avance qu’il l’a emporté. Confirmant bien entendu ses très grandes aptitudes de rouleur.

 

« Je suis super content, dit-il. Il y avait beaucoup de vent et j’étais très nerveux à cause de ça. Je peux dire que j’ai bien géré ce problème en réussissant à rester sur mon vélo. Mon frère Fredrik s’était élancé juste avant moi mais il n’avait pas de bonnes jambes. Ça été un avantage pour moi de le rattraper. Je connaissais bien le parcours, je l’avais repéré une semaine plus tôt. Je suis très content de cette victoire après mon début de saison compliqué par mes ennuis de santé. »

 

Les maillots bleu avec une croix jaune et blanc avec une fleur d’érable vont donc venir garnir l’armoire de l’équipe Groupama-FDJ pendant un an. 

 

A noter que Tobias a pris dimanche la deuxième place de la course en ligne dimanche.

 

Vos commentaires

Publié le 28 juin 2018 à 19:57, par Cornu Andree
Bravo à Tobias Ludvigsson et à Antoine Duchesne !!! La Dame de Savoie.