Actualités

toutes les actualités

Thibaut Pinot quinzième et satisfait

le 15 mars 2019 - Tirreno - Adriatico, étape 2
Au lendemain d’un contre la montre frustrant parce que disputé dans des conditions météorologiques irrégulières, l’équipe Groupama-FDJ a fait bloc autour de Thibaut Pinot dans la deuxième étape de Tirreno-Adriatico gagnée à Pomarance par Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step). Thibaut a pris la quinzième place dans le temps du vainqueur au sein d’un peloton de 33 coureurs. C’est mission accomplie.

Cette arrivée à Pomarance au sommet d’une côte assez longue mais roulante pour finir est bien connue des habitués de Tirreno-Adriatico et puisque l’étape a été longtemps animée par l’échappée de Berhane (Cofidis), Maestri (Bardiani-CSF), Kurianov (Gazprom-RusVelo), Irizar (Trek-Segafredo) et Schonberger (Neri Sottoli) derrière laquelle le peloton a roulé tempo, le final promettait d’être nerveux et tendu. Il l’a été.

 

« Le final de cette étape est toujours un peu nerveux, dit Sébastien Joly, on y vient assez souvent, la dernière fois en 2016. Thibaut connaissait et savait ce qui l’attendait. Le pied de la côte est assez raide et ça frottait pas mal, pour beaucoup de coureurs il y avait encore de la fraîcheur. L’équipe a bien travaillé auprès de son leader, Miles Scotson, Steve Morabito et Anthony Roux pour commencer. A l’approche de la côte, Matthieu Ladagnous et Benjamin Thomas ont replacé Thibaut qui avait Stefan Küng dans la roue. Ils ont tous bien bossé. Thibaut finit quinzième avec les meilleurs. Ses sensations reviennent bien. Il est bien dans la course et a de bons repères, c’est une bonne journée pour lui et pour nous. »

 

"il prend également ses repères avec Stefan Küng" S. Joly

 

Dans le clan Groupama-FDJ, tout le monde sait qu’en l’absence d’une arrivée au sommet, le contre la montre inaugural tiendra logiquement un rôle important dans l’établissement du classement général mais tout le monde regarde devant désormais.

 

« Il y a des étapes casse-pattes, poursuit Sébastien, et certaines d’entre elles vont convenir à Thibaut. Dans cette course, il reprend du rythme, il prend également ses repères avec Stefan Küng… Demain, l’étape est vallonnée toute la journée mais devrait s’achever par un sprint. Pour notre part, nous resterons dans la même configuration. »

 

Vos commentaires