Actualités

toutes les actualités

Matthieu Ladagnous a très bien fini la semaine

le 13 mars 2018 - Tirreno - Adriatico, étapes 6 et 7
Lors des deux dernières étapes de Tirreno-Adriatico, il a été question de Matthieu Ladagnous. Le rouleur de l’équipe Groupama-FDJ a connu l’infortune de la chute dimanche avant de délivrer un excellent contre la montre lundi.

Dimanche, l’étape reliant Numana à Fano a été marquée par la nervosité du peloton, par de nombreuses chutes, la dernière provoquée par Gaviria (Quick Step Floors) en touchant la roue arrière de l’équipier qui le précédait à sept kilomètres de l’arrivée. Une quarantaine de coureurs se sont retrouvés à terre dont Matthieu Ladagnous qui ne s’est pas fait mal.

 

Ne pouvant revenir dans le peloton lancé à vive allure vers Fano, il a sans doute manqué à Marc Sarreau dans la préparation du sprint. Le sprinteur de l’équipe Groupama-FDJ n’a pu contrarier le plan de Kittel (Katusha-Alpecin), vainqueur une deuxième fois.

 

"Ses équipiers ont fait leur boulot mais la chute a quand même bien désorganisé leur course." F. Pineau

 

« Marc a fait ce qu’il a pu, explique Franck Pineau, mais il me semble au bout du cycle débuté à l’Etoile de Bessèges. A Fano, il y avait sans doute moyen de mieux faire mais je pense qu’il était à fond. Ses équipiers ont fait leur boulot mais la chute a quand même bien désorganisé leur course. »

 

Dans le traditionnel contre la montre de San Benedetto del Tronto, Matthieu a confirmé l’impression laissée samedi dans l’étape de Filottrano en signant le dix-huitième temps à 23 secondes du vainqueur Dennis (BMC).

 

"Matthieu finit vraiment bien Tirreno mais il se connaît parfaitement aussi."

 

« Même s’il a évolué sur le sec par rapport aux derniers qui étaient sous la pluie, poursuit son directeur sportif, il a fait un très beau chrono. Matthieu finit vraiment bien Tirreno mais il se connaît parfaitement aussi. Sur cette course il est arrivé avec de la fraîcheur même s’il avait couru le Tour du Haut-Var. Une chose, est certaine, il sera bien à Milan-San Remo. Lui comme Davide Cimolaï pourront beaucoup apporter à Arnaud Démare.

 

Cette semaine, poursuit-il, il me manque un Top 5 dans une étape mais je suis très content de la semaine. Steve Morabito, également pris dans la chute dimanche, a bien lancé sa saison, il finit 30e du classement général. Daniel Hoelgaard sort bien mieux qu’il est arrivé. C’est vrai aussi pour Benoît Vaugrenard qui avait été malade. Antoine Duchesne est en pleine forme. Tirreno-Adriatico nous aura été utile… »

Vos commentaires