Actualités

toutes les actualités

David Gaudu cinquième, à cinq secondes du podium !

le 07 mai 2019 - Tour de Romandie, Étape 5, Genève-Genève (17,6 km)
Il se montrait prudent dans son propos avant l’étape contre la montre clôturant le Tour de Romandie. David Gaudu y a été efficace et a signé un petit exploit en résistant bien mieux qu’il ne l’avait imaginé dans un chrono écrasé par Roglic (Jumbo-Visma). Il a concédé seulement 15 secondes à Geraint Thomas, le vainqueur du dernier Tour de France et obtenu la cinquième place du classement final de même que le maillot blanc de meilleur jeune.

Kung satisfait de son effort.

 

Dans l’ordre d’affichage des meilleurs rouleurs, le recordman de l’heure Campenaerts (Lotto-Soudal) a longtemps détenu le meilleur temps devant le champion du monde de poursuite individuelle Ganna (Team Ineos) à 2 secondes, Bevin (CCC Team) le champion de Nouvelle-Zélande de la spécialité et l’ancien multiple champion du monde Tony Martin (Jumbo-Visma) à 3 secondes. Enfin, notre champion de Suisse Stefan Küng était pointé à neuf secondes et sans regret.

 

« Je ne pouvais pas aller plus vite, disait Stefan à ses directeurs sportifs après l’arrivée, je n’ai pas fait de fautes, pour moi, j’ai fait un très bon chrono ! »

 

Quand bien même Stefan aurait alors détenu le meilleur temps, il n’aurait pu s’opposer à Roglic qui l’a emporté avec 13 secondes d’avance sur le deuxième en consolidant son leadership en tête de la course suisse qu’il gagne pour la deuxième année consécutive. 

 

Gaudu reprendra sur le Dauphiné !

 

Face à lui et témoignant de sa très bonne course, David a concédé seulement une minute et confirmé son prologue du milieu de semaine.

 

« David a fait un super chrono, assure Yvon Madiot. Ce parcours ne l’avantageait pas trop. La première partie un peu plus avec de petites montées, et des faux-plats mais la deuxième partie était idéale pour les gros rouleurs et même là, il a vraiment limité la casse. C’est très satisfaisant même s’il faut admettre que David n’est pas prêt à assurer ça dans toutes les courses. Pour lui, dans épreuves où il était désigné leader de Groupama-FDJ, c’est un super bilan : troisième de l’UAE Tour, cinquième du Tour de Romandie avec une victoire d’étape et le maillot de meilleur jeune en prime. On s’en rend compte, être leader ne le perturbe pas mais il a envie d’aller avec Thibaut Pinot avec qui il s’entend bien. Il a encore besoin d’apprendre. Dans l’immédiat, c’est un peu de repos avant un stage et sa reprise au Critérium du Dauphiné. »

 

« Pour moi, dit David, c’est une semaine plus que satisfaisante, premier d’une étape, deuxième d’une autre, un bon contre la montre et un Top 5 final. Il me manque cinq secondes pour aller chercher le podium, ce n’est pas grand chose mais ça va… Je sens que j’ai passé un cap. Pendant deux ans, j’étais en apprentissage et j’ai beaucoup observé. Maintenant, l’équipe attend de moi que j’obtienne des résultats. Je me sens plus serein, plus calme, j’analyse bien les situations de course. Quand on la tête et de bonnes jambes, c’est plus facile le vélo. Maintenant, oui, je vais courir avec Thibaut Pinot. Lui et moi, on s’entend très bien, on n’a pas besoin de se parler. Il m’a envoyé des messages toute la semaine pour me féliciter... »

Vos commentaires