Trop de crevaisons pour faire mieux…

A cinquante kilomètre de l’arrivée, la situation était idéale pour l’équipe Groupama-FDJ, cinq de ses coureurs faisant partie du premier peloton composé d’une quarantaine d’hommes. Puis la malchance s’en est mêlée. Arnaud Démare, épargné par la poisse et doté de bonnes jambes a pris la quatrième place à quelques secondes du vainqueur, le Belge Wallays (Lotto-Soudal), déjà lauréat de Paris-Tours il y a cinq ans.

Avec un fort vent défavorable dans les deux premières heures, le peloton n’a eu d’autre choix que de prendre son temps. Puis le vent a tourné et les bordures ont fait la décision. Un peu plus de 100 kilomètres avaient été parcourus et dans le premier groupe, Arnaud Démare, Stefan Küng, Marc Sarreau, Ramon Sinkeldam et Olivier Le Gac avaient la course en main. Kevin Geniets avait été sorti du jeu par un bris de rayons en pleine bagarre.

Les hommes de Frédéric Guesdon avaient encore la course en main à 70 kilomètre de l’arrivée quand le vainqueur sortant, le Danois Sören Kragh Andersen (Team Sunweb) a attaqué avant de voir ses espoirs ruinés par une crevaison sur le deuxième chemin de vigne. C’était le cas encore quand Wallays a pris la tête de course vingt kilomètres plus loin.

« Je peux juste dire qu’aujourd’hui on a bien couru » F. Guesdon

Olivier Le Gac a été le premier à crever de la roue arrière, puis Stefan Küng trois fois et Marc Sarreau une fois. Autant de contretemps ayant désorganisé le travail de la Groupama-FDJ. Dans le final, Arnaud Démare était esseulé et a suivi des attaques à plusieurs reprises tandis que Wallays avait déjà course gagnée. Il a laissé filer Naesen (ag2r-La Mondiale) et Terpstra (Total-Direct Energie) mais sur l’avenue de Grammont, il a fait le saut pour finir juste derrière eux à la quatrième place.

« L’an dernier, rappelle Frédéric Guesdon, on n’avait connu aucune crevaison, cette fois elles nous ont bien compliqué la tâche. Arnaud Démare avait de bonnes jambes. On savait au départ qu’on peut avoir de la poisse, on en a eu, mais Arnaud termine à la quatrième place et ce n’est pas mal. Je peux juste dire qu’aujourd’hui on a bien couru, on n’a pas fait de faute ! »

La saison est maintenant terminé pour toute l’équipe Groupama-FDJ.

Pour clore cette journée, il faut saluer la victoire d’Alexys Brunel dan Paris-Tours espoirs, il avait retrouvé pour l’occasion son maillot de l’équipe continentale Groupama-FDJ.