Tour d’Italie étape 20

« Maintenant, il y a une victoire à aller chercher ». C’est un soulagement, une première délivrance pour Nacer Bouhanni et ses équipiers. La dernière étape de montagne a été gagnée au sommet du Mythique Zoncolan par Rogers (Tinkoff-Saxo) et en dépit de la difficulté assez terrible de cette dernière ascension, le porteur du maillot rouge n’a pas tremblé. Tout le monde est rentré dans les délais.

« C’est mission accomplie, assure Frédéric Guesdon au terme de cette vingtième étape. Les non-grimpeurs de l’équipe sont entrés dans les délais sans trop de soucis. Sébastien Chavanel a mal au genou mais comme il le dit lui-même « il va serrer les dents et le genou va finir le Giro ! »

La seule petite contrariété de la journée concerne Alexandre Géniez qui en dépit d’une belle montée finale a été dépassé au classement général, pour 45 secondes, par l’Italien Pellizotti (Androni Giocattoli), échappé toute la journée et deuxième de l’étape.

« C’est quand même la petite déception de la journée, dit Frédéric Guesdon. Alex passe de la douzième à la treizième place et puisqu’il ne s’agit pas de points, ça ne retire rien à sa performance d’ensemble. Il a fait un très beau Giro. De toute façon, aujourd’hui on ne pouvait pas courir après tout le monde, il fallait aussi économiser nos forces parce qu’il y a une étape à aller chercher demain.  »

Et par la même occasion un maillot rouge à conquérir définitivement pour le plus grand bonheur de Nacer Bouhanni et de toute son équipe.