Thibaut Pinot est le meilleur grimpeur du Tour de France

Echappé samedi en passant le premier au sommet du Tourmalet et de la Hourquette d’Ancizan avant d’être repris, Thibaut Pinot avait promis qu’il attaquerait de nouveau dans l’étape d’Andorre. Le leader de l’équipe FDJ a tenu parole et sa vaillance a été récompensée du maillot à pois qu’il endosse pour la première fois de sa carrière.

Dans un premier temps, il s’est appliqué à franchir les sommets des quatre premiers cols en faisant le plein de points puis, avant de dévaler vers Andorre-la-Vieille en compagnie de huit autres coureurs, il s’est concentré sur la victoire d’étape.

« C’est son tempérament, dit son directeur sportif Yvon Madiot, Thibaut en a beaucoup fait et dans la vallée avant d’atteindre le début de l’ascension d’Arcalis, ses adversaires avaient surtout envie de s’en débarrasser. »

Le leader de l’équipe FDJ a répondu aux attaques de Bennett (LottoNL-Jumbo), Rui Costa (Lampre-Merida) et Navarro (Cofidis) mais pas à celle de Tom Dumoulin (Giant-Alpecin) qui avait course gagnée avant de régler son rythme dans les huit derniers kilomètres.

Sous une pluie battante, Thibaut a vu Majka (Tinkoff) et Rui Costa (Lampre-Merida) le distancer tout en restant dans le sillage d’Anacona (Movistar). Il a pris la sixième place de l’étape mais le maillot à pois lui a été remis sur le podium protocolaire.

«  J’ai essayé mais je n’ai pas les jambes pour gagner, dit Thibaut. Je ne triche pas, je ne peux pas faire plus. J’ai donné le maximum mais encore une fois, je suis déçu. La météo ne m’a pas dérangé, j’étais même content qu’il pleuve car j’avais eu chaud dans la journée. J’ai craqué complètement à quatre kilomètres de l’arrivée, je n’avais simplement plus rien dans les jambes. Maintenant, je vais bien récupérer et essayer de retrouver des sensations. Il y aura d’autres échappées et je vais réessayer dans les Alpes. Pour le maillot à pois, il fallait que je marque des points et le meilleur moyen c’était de gagner cette étape. Je suis vraiment déçu car c’était l’objectif et c’est une belle occasion loupée. J’ai laissé beaucoup de forces dans la vallée mais il y a des coureurs qui ne collaboraient pas trop, toujours les mêmes, mais c’est comme ça. J’espère passer trois journées tranquille et après, je vais essayer de défendre ce maillot. »

Malheureusement, au cours de cette étape, l’équipe FDJ a perdu deux de ses coureurs. Matthieu Ladagnous souffrant d’une gastro-entérite et Cédric Pineau d’un coup de chaud ont abandonné.