Thibaut Pinot est bien dans le coup

Thibaut Pinot connaît un début de Tour de Suisse très rassurant. Quatrième de la première étape dimanche, il a combattu Peter Sagan (Tinkoff-Saxo) et Dani Moreno (Katusha) à l’arrivée de la deuxième dont Steve Morabito a été un animateur. Troisième sur la ligne, Thibaut a engrangé quatre secondes de bonification et est remonté à la cinquième place du classement général à 12 secondes de Tom Dumoulin (Giant-Alpecin) toujours leader.

Cette étape, raccourcie en raison d’un éboulement sur la route, n’était pas simple avec l’ascension du Gothard et un final montant dans la région de Lugano. Comme la veille, l’équipe FDJ a beaucoup travaillé en tête de peloton derrière trois échappés, Marcato (Wanty-Groupe Gobert), Denifl (IAM) et Lopez (Astana) qui ont compté jusqu’à 6 minutes d’avance avant d’être repris dans le final pour les deux derniers.

Au pied de la dernière côte du jour, située à 15 kilomètres de l’arrivée, Thibaut et Steve ont été très bien placés par leurs équipiers et il a manqué cent mètres à Jérémy Roy pour basculer avec le premier peloton fort de 35 coureurs. Piégé pas des cassures, il n’est pas parvenu à rentrer dans la descente.

Dans le final, il y eut plusieurs attaques. Celles de Steve Morabito avec Jérôme Coppel et David Lopez qui n’a pas voulu relayer. Ils ont donc été repris. Comme dimanche, Thibaut Pinot, attentif et bien impliqué dans la course, ayant aussi de meilleurs sensations que dimanche, a sauté dans les roues. Avant de disputer le sprint et d’être tout prêt de finir deuxième. Dès la ligne franchie, Thibaut a félicité Peter Sagan.

« Le but du jeu est qu’il finisse le Tour de Suisse en étant bien, rappelle Yvon Madiot, on ne parle même pas du classement général. Je constate qu’il est bien dans la course, de même que ses équipiers. Arnaud Démare, après sa chute de dimanche, n’était pas dans son assiette mais c’est logique. Le principal est qu’il soit là ! »